Le territoire de Shabunda quasi coupé du reste de la province du Sud-Kivu !

0
423

Considéré comme grenier de la province du Sud-Kivu  par son agriculture et ses mines, le territoire de Shabunda se voit couper progressivement du reste de la province du Sud-Kivu suite à l’état de délabrement avancé des routes reliant ce vaste territoire de ses voisins et de la ville de Bukavu. Cependant, plus d’un observateur estiment que cette situation  serait à la base du  blocage au développement économique de la province du Sud-Kivu.

Le territoire de  Shabunda  est  riche  en  quelques  produits  agricoles  notamment  le manioc, le riz, les grosses bananes, les ananas et les arachides. Mais sa production n’est plus importante parce qu’elle est plus artisanale et surtout que le travail champêtre est fait uniquement par les femmes mais aussi  la situation sécuritaire ne permet pas aux populations de se déplacer dans la forêt par peur des rebelles.

A cela s’ajoute l’état des routes qui est déplorable ne permet pas les entrées des matériels nécessaires pour l’agriculture. Il y a des vastes étendues sur les quelles on peut développer une grande culture de Riz, des arachides et de manioc

Ainsi plus les années passent, ses routes se dégradent par manque d’entretien, ce qui  les rend impraticable  suites  aux bourbiers, aux eaux et  monticules qui s’y créent.A cela, les passagers sont obligés de faire plus d’une semaine de voyage pour quitter le territoire de Shabunda vers la ville de Bukavu.

Vue de la route Bukavu-Shabunda en saison pluvieuse

« Nous payons beaucoup d’argent  dans cette route, mais rien ne fait en terme d’entretien, nos véhicules trouvent des pannes suite à l’état de délabrement  avancé de la route  Bukavu-Shabunda, que les autorités nous viennent en aide, nous souffrons » déplore un chauffeur de l’axe Bukavu–Shabunda.

Suite à cela, plusieurs habitants assistent à des carences des produits provenant de ce territoire comme le riz, les haricots et autres produits. Ainsi, cet état chose pousse la majorité de la population de la ville de Bukavu d’aller chercher ces produits dans les pays voisins. Ceci occasionne un manque à gagner pour le trésor public au profit des pays voisins et qui sera donc à la base du blocage au développement économique de la province.

Cependant, plus d’un observateur estime que le gouvernement congolais devrait réhabiliter cette route pour ouvrir  le territoire de Shabunda au reste de la province en vue d’assurer son développement économique par ses différentes potentialités tant agricoles que minières

Pour le décollage économique du territoire de Shabunda, l’installation des industries moderne de transformation pour la production d’huile et d’autres produits, mais aussi l’exploitation rationnelle de l’or  se trouvant au  fond  des  rivières, auréolé de la réhabilitation  des routes qui  relient ce territoire au reste de la province seraient une solution..

Par LONI Irenge Joe

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here