Environnement : Nouvel air pour la vraie reconnaissance de la RDC comme deuxième poumon de la planète ?

0
616

Le gouvernement Sama Lokonde a été investi en début de semaine au palais de la nation à Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo. Pour plus du ¾ des élus nationaux ce gouvernement a le crédit pour s’envoler et redémarrer les services et les projets longtemps mis au frigo pour manque de consensus à sortir un gouvernement si rapidement.

Au lendemain de cette investiture ; il s’est produite une grande vague ô combien importante des remises et reprises ou de (passation de pouvoir).

Au ministère de l’environnement, une nouvelle figure ; bien que connue sur la scène politique nationale y est signalée, Mme Ève Bazaiba issue du parti politique MLC de Jean Pierre Bemba adhérant à l’union sacrée de la nation du Président Félix A. Tshisekedi.

Plusieurs yeux sont rivés sur ce gros morceau du gouvernement qui est devenu désormais une Vice Primature jadis chapeauté par Claude Nyamugabo d’où la Vice-Premier Ministre est appelée à mener un combat digne et à l’exemple de ses marques positives jadis louées et prouvées de pouvoir travailler pour le pays.

« Je ne ménagerai aucun effort en vue d’atteindre les objectifs nous assignés par le Président de la République et le Premier ministre, selon lesquelles nous devons être à la hauteur de la mission naturelle imposée à notre pays du fait de son positionnement et de ses dons naturels » a assurer la Vice-Premier Ministre à l’ACP

Pour sa part son prédécesseur lui a souhaiter le meilleur et le plein succès dans ce que la rédaction pressent comme un défi à relever.

«Nous avons posés les jalons au travers d’une intense diplomatie environnementale. Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi hisse le ministère en Vice-Primature nous avons confiance aux capacités de la VPM BAZAIBA de faire rayonner davantage ce secteur clé de la vie nationale » pouvons-nous lire sur son compte Twitter.

De ce que produirait ce domaine pour la RDC ; Destin Sakali, jeune humanitaire et entrepreneur en ville de Bukavu pense que « comme le Premier Ministre Sama Lokonde a besoin de 36 Milliards de USD pour réaliser ses axes principaux de son projet nous pensons que c’est à travers aussi le ministère de l’environnement et plus encore de développement durable ».

« C’est n’est pas du hasard que ce service a migré plus haut et devenir une Vice Primature» a-t-il conclu.

Plus d’un pense que c’est toujours l’occasion de faire plus que des simples plaidoyers autre fois réalisés mais plutôt de continuer avec les grands projets d’environnement laissés depuis des mois, booster la position du pays. « La RDC est reconnue et connue comme étant le deuxième poumon de la planète après le Brésil. Mais que gagne-t-elle concrètement et réellement en rapport avec ce positionnement ? «  s’est interrogé le géopolitologue Bahati Senghor avant de poursuivre :

« il ne serait pas possible ni raisonnable de se voir dicté la manière d’agir au moment où les plus producteurs des gaz à effet dessert œuvrent en cachette en déclarant frauduleusement le vrai taux d’émission de gaz ».

Pour lui la République Démocratique du Congo mérite mieux et plus ,donc pour le domaine de l’environnement il faudra plus que la bataille.

Notons que le prochain sommet pour le climat se déroulera à Glasgow en Ecosse au mois de Novembre 2021 , la RDC est invitée et devrait être représentée par le chef de l’État F. A. Tshisekedi

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here