ParDieu M’SOSI, la voix rare du slam Bukavien !

5
967

ParDieu M’SOSI, jeune artiste, slameur, poète et humouriste de Bukavu dans l’Est de la RDC, à la voix douce et attirante auréolée d’un charisme quasi clerque , ayant l’art de la scène.ParDieu  concentre ses vers estomaquants sur l’homme et la vie social pour donner sa vision du monde et égailler ainsi le public par le slam qui s’installe progressivement en ville de Bukavu. Dans un entretien avec votre magazine,ce jeune slameur parle de ses ambitions et d’autres aspects de sa carrière…

Connu sous le nom de ParDieu M’ ( prononcé M apostrophe),ce jeune artiste fait ses premiers pas dans le monde de l’art en 2013 par le théâtre au collège Alfajiri de Bukavu avant d’embrasser la poésie grâce au cours de français.

Quelques années plus tard,avec quelques de ses amis,il parviennent à créer le groupe ALPHA-ARTS spécialisé dans le théâtre, la poésie et le slam.Ce groupe est alors considéré comme le point de départ pour ce jeune artiste qui rayonne déjà par ses compositions touchant plus la vie de l’homme et sa société.

« Je suis inspiré surtout par l’être humain, car l’homme est un être mystérieux de part certaines faculté que l’homme possède,(…) Il y a aussi les côté sombre comme la jalousie et savoir d’où ça vient et cela me pousse à me poser des questions auxquelles j’essaie de répondre »

Ayant comme idoles des artistes internationaux, nationaux, et locaux, ParDieu fait de son mieux pour créer son style et devenir ainsi un modèle pour d’autres jeunes qui voudraient embrasser la carrière de slameur

« J’ai connu le slam grâce à Grand Corps Malade, du coup il est le premier sur la liste, ensuite suivent :Youssoupha, William Kalubi, Orelsan…les textes de Jean Goubal ne me laissent pas indifférent et ici à Bukavu il ya des gens Thiery Nkinzo le juif, Raphaël Bukubanya,Mérou Mégaphone,et Jospin de Mars  »

Comme la rose pousse au milieu des épines, la carrière de ce jeune talent n’est pas épargné par des défis comme le manque des salles pour les prestations, la méconnaissance du slam sans ignorer les problèmes financiers que comme la quasi totalité des artistes bukaviens.

Malgré ces défis, ParDieu dispose dans sa gibecière plusieurs œuvres avec le groupe Alpha Art plusieurs spectacles notamment « la colère de Dieu», « Chapelet mystère douloureux» et plusieurs particiation à des spectacles slam à l’Institut français de Bukavu et aussi dans différentes conférences.

L’atiste croit dans les dix prochaines années,que le slam aura une place de choix dans le chef des Bukaviens en vue de faire du slam une réalité à Bukavu en particulier et en RDC en général .

« Comme projet d’avenir, Je crois que nous aurons une scène slam reconnu où les gens viendront écouter le messages de différents artistes et aussi développer auprès du public l’esprit d’ecouter pour ce qui est du spectacle car le spectacle n’est pas seulement pour rire mais derrière le rire il y a toujours un message »

En somme ParDieu M’SOSI, est né à Bukavu, le 17 août 1999, Fils de M’SOSI Jean et de Marie-José KAMBERE, cinquième d’une famille de 7 enfants, Il est en ces jours étudiant à l’Université Catholique de Bukavu, en premiere année l’architecture.

Par Loni Irenge Joe

5 Commentaires

  1. Commenter :M’ le slameur humoristique avec qui le parcours scénique reste un mystérieux univers d’apprentissage sans horizon, garde une signature spectrale créant un genre propre et original qu’on ne pourrait s’empêcher de remarquer même les yeux fermés. si l’on hésite de son authenticité ,demandez à Saïdu Abatcha et vous saurez…

  2. Commenter :
    ParDieu est vraiment doué on le voit à travers ces spectacles. ce qui me deçois c’est seulement la passivité que la ville affiche à l’egard des artistes…

  3. ParDieu….Rien n’est plus beau que de prendre son talent avec deux mains.

    proud you brother…

    surtout n’abandonne jamais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here