KASHANDO ART : Génie Créateur aux Multiples Inspirations !

0
201

Les métiers du dessin sont sujets à de nombreuses vocations. Dessinateur de Bande Dessinée, caricaturiste ou bien coloriste-graphiste, le secteur est en pleine expansion. Au Sud-Kivu, le dessin, dont sa présence s’impose au sein de salons, hôtels, Restaurant et d’expositions dédiées, est enfin perçu comme un mode d’expression privilégié. Ainsi, « KASHANDO ARTS », basé à Bukavu et fondé par Emmanuel KAJIBWAMI, est un lieu surprenant de rencontre avec l’art contemporain. Une sélection artistique novatrice, exigeante et spécialisée dans l’illustration et le dessin sous toutes ses formes où prime la qualité des œuvres.

Si le dessin se matérialise encore, pour beaucoup, dans le couple papier-crayon, les artistes actuels ouvrent de nouvelles perspectives au genre en explorant les possibilités offertes par les nouvelles technologies, en se confrontant au quotidien, à la nature ou au corps.

Génie créateur à l’inspiration illimitée, dès son plus jeune âge, Emmanuel Kajibwami explore sa vie à travers le dessin et la caricature. Il exprime le corps sur toutes ses formes : esquisses, noir et blanc ou couleurs, … et raconte souvent le chemin de personnalités à travers le portrait.

Depuis qu’il sait tenir un crayon, Kajibwami a toujours  dessiné. Chaque toile est une expression de confiance et son talent est révélé par la maîtrise constante de son trait et la manière dont il jongle avec l’espace qui crée la forme. Son souhait est de partager et d’exposer ses œuvres et d’être reconnu parmi les artistes.

Ainsi, en 2012, il a décidé de créer son entreprise artistique « KASHANDO ARTS » qui s’illustre dans la production de bande dessinée, boite à image et autres, afin de permettre aux organisations et aux amoureux du dessin de transmettre un message en image.

« Après mes études en droit économique et social à l’Université Officielle de Bukavu, j’ai décidé de créer une entreprise, puisque jusqu’à preuve du contraire, il a été démontré que l’entrepreneuriat est mieux que le fait d’être employé quelque part », indique Emmanuel Kajibwami.

Dans son entreprise « Kashando Art », l’illustration et le dessin occupent non seulement une place très importante  dans la vie professionnelle  mais, ils jouent aussi un rôle essentiel  dans sa vie artistique.

Avec ses tableaux, on peut voir des œuvres d’esprit et reproduction fidèle des tableaux célèbres, qui décrivent une situation, une narration. Dans un autre, la bande dessinée purement illustrative sous forme d’histoire facilitant la compréhension de différentes thématiques. Aussi, on voit une boite à images qui transmet les illustrations des modules pour une meilleure compréhension des messages et idéologies des organisations.

« Nous sommes une boite qui essaye de forcer un peu dans tous les domaines car la clientèle de Bukavu n’offre pas toutes les garanties aux artistes » révèle le fondateur de Kashando Art.

Etre artiste dessinateur ne rime pas seulement avec se divertir, c’est une profession, un penchant et un véritable art de vivre.

Cependant, Emmanuel Kajibwami indique que grâce aux réseaux sociaux, son entreprise arrive à vendre les produits, étant donné que de nos jours, les médias sociaux sont une véritable manne pour les acheteurs dans l’art.

« Je suis un homme de réseaux sociaux. Je ne sais pas s’il n’y avait pas de réseaux sociaux, comment je pourrais être connu parce que la façon dont je procède, est que je dessine, je produits une œuvre  et puis je poste sur  Instagram, Facebook. Et là, curieusement, j’ai cette chance de vendre et cela chaque fois que je poste », martèle-t-il.

Malgré des initiatives personnelles, « Kashando Art » éprouve toujours des difficultés. Pour son directeur, elles sont parfois liées à la vente des œuvres d’art où actuellement à Bukavu, les gens sont habitués au crédit.

« A Bukavu, les gens sont habitués au crédit. Je peux recevoir une commande par exemple, puis je fais le boulot soigneusement, dans le respect du délai, mais quand je livre, c’est-là où il y a un problème. Actuellement, il y a des clients qui nous doivent beaucoup d’argent pourtant je m’autofinance », précise-t-il.

Néanmoins, Kashando Art ne baisse pas les bras, cet espace artistique accompagne et encadre des petits enfants ayant déjà présenté un certain intérêt pour le dessin. Et envisage également, accompagner les jeunes filles dans l’apprentissage du dessin et du design.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here