Covid-19 : Regard sur ces échecs du vaccin qui donnent des arguments au Scepticisme !

0
296

La vaccination contre le Coronavirus, lancée vers le dernier trimestre de l’année précédente a déjà faits des preuves dont la peur du virus s’éloigne peu à peu, mais en même temps il y a d’évènements qui en rapport avec cette vaccination n’ont pas contribués à éliminer les restrictions sanitaires dans tous les pays, ce qui ne joue pas en faveur des scientifiques pro-vaccination et donnent des arguments aux militants d’anti-vaccination.

Dans cet article, Echos de l’Evangile Magazine tente de résumer en termes de bilan à mi-parcours de cette campagne mondiale de vaccination anti-covid-19 débutée en  Israël puis suivi par certains pays de l’Occident et la Chine depuis Décembre 2020, soit 8 mois en cours.

Le succès éphémère de la vaccination :

Israël qui a joué presque le rôle de « cobaye » pour les laboratoires Bion-Tech/Pfizer, a été le premier pays où les restrictions sanitaires ont été annulées juste deux mois après sa vaste campagne de vaccination en Février 2021. Mais encore ce pays a été le premier à envisager un confinement après une vaccination de masse (60% des personnes sont déjà vaccinées en Israël), il est également le premier à utiliser une troisième dose pour les personnes vaccinées par Pfizer.

Il était le pays qui suscitait portant l’admiration d’une bonne partie de la planète tout au long du premier semestre de l’année 2021. Avec une campagne de vaccination partie tambour battant, Israël était très vite parvenu à contenir la pandémie de Covid-19. Mi-avril, la circulation du virus était retombée à des niveaux très bas, avec moins de 200 cas positifs par jour. Et même moins de 30 de mi-mai à mi-juin, mais au mois de Juillet et Aout le Virus est reparti en hausse de contamination dans ce pays modèle de la vaccination anti-Covid.

La plupart des pays ont enchaîné leur vaccination, dont les Etats-Unis, en Janvier 2021 et le Royaume-Unis, suivis des grandes nations européennes, ce qui a permis à ces Etats de lever progressivement les restrictions sanitaires : les restaurants ont recouverts, le port du masque n’est plus obligatoire dans les espaces ouverts. Les écoles et supermarchés, salles de concerts et de cinéma, Musées… sont à nouveau recouverts et Même la Coupe de l’Europe (EURO/2020) a eu lieu avec la participation aux matchs du public. La vaccination a sans doute ramené la plus part des pays sur les rails, après des mois d’incertitudes et restrictions sanitaires.

Les effets secondaires :

Pendant que la vaccination se poursuivait, des nombreux pays ont identifiés des cas d’effets secondaires dont notamment la thrombose qui est soupçonnée chez Astra Zeneca, et le syndrome de Guillain-Barré pour le vaccin Johnson & Johnson. Des fatigues, de la fièvre pour les Pfizer et Moderna…

Les Variant :

Ajoutés aux effets secondaires, les variant du virus, en commençant par le variant Britannique (Anglais), suivi du Variant Sud-Africain, et suite le Variant Brésilien et le plus redoutable variant Delta (Indien).

Le variant Delta a même été résistant à certains vaccins, ce qui fait que des personnes vaccinées avec un schéma complet sont retombées malades, certaines ré-hospitalisées et d’autres en étaient même décédées !

La bataille scientifique :

Des scientifiques qui se contredisent eux-mêmes sur l’efficacité des vaccins déjà disponibles, d’autres qui doutent et hésitent à se faire vacciner, jusqu’à y être contraint, et d’autres qui se lèvent carrément  pour dénoncer la vaccination obligatoire !

L’opinion mondiale :

Bien que déjà plusieurs pays riches ont déjà vaccinés plus de la moitié de leur population, les sceptiques et militants d’anti-vaccination sont encore nombreux, doutant de l’importance qui est accordée à la lutte contre cette pandémie.

En même temps ceux qui n’ont pas le choix se font vacciner pour vaquer librement à leurs occupations quotidiennes, voyager et effectuer tous leurs mouvements sans contraintes.

Qui a raison dans cet amalgame ?

Si la vaccination a déjà fait ses preuves, elle a néanmoins créée pas mal des doutes chez les personnes non-vaccinées.

  • Dans des nombreux pays ; la troisième vague a beaucoup plus touchée les personnes non-vaccinées ; mais en même tant quelques personnes vaccinées sont retombées malades et quelques-uns sont morts avec leur vaccin.
  • Le Vaccin Pfizer a qui l’on attribué 96% d’efficacité vers ses débuts, vient de nécessiter une troisième dose pour renforcer son efficacité face aux nouveaux variant notamment le DELTA
  • Malgré la vaccination de masse, les mesures barrières restent toujours imposées, parfois strictement jusqu’au ré-confinement malgré la vaccination.
  • Les mêmes restrictions sont imposées autant pour les personnes vaccinées que les non-vaccinées, avec des tests obligatoires, pour voyager etc.

Plusieurs observateurs  pensent que Soit cette première année de vaccination était une phase expérimentale sur les humains avec un grand nombre des cobayes, pour permettre aux laboratoires de fabriquer finalement un vaccin plus efficace ; ce qui peut être l’explication logique pour justifier ces quelques ratés de la vaccination. Le contraire donnerait raison au scepticisme et arguments avançant la théorie d’un complot internationale avec la création d’un virus, visant à installer « le récepteur 5G » auprès d’êtres-humains.

Une chose est sûre ; si en 2022 les restrictions sanitaires continuent à être imposées, avec le ré-confinement même après que la majorité des populations soit vaccinée. La lutte contre le covid-19 perdrait toute crédibilité, et le scepticisme l’emporterait. Cela risquerait même de révolter ceux qui sont déjà vaccinées !

Il faut donc que la vaccination fasse ses preuves efficacement pour gagner la crédibilité dans l’opinion mondiale !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here