Bukavu : Parkings Payant, les agents de la mairie quasi invisible sur terrain

0
664

Quelques mois après l’installation des parkings payant sur différents artères de la ville de Bukavu par la mairie de Bukavu. Ceci pour éviter l’encombrement des trottoirs par des stationnements désordonnés et rendre Bukavu digne de ville au standard moderne. C’est ainsi que plusieurs agents de la mairie ont été affecté pour réguler le phénomène de stationnement anarchique. Curieusement, fort est de constater que ces agents sont quasi invisible à ces parkings et le phénomène de stationnement anarchique semble perdurer. Votre magazine s’est entretenu avec Amani Mukambilwa Mamba, chef de bureau du service de transport commun, qui éclaire l’opinion quant à ceux.

Depuis sous peu, la ville de Bukavu, s’est équipée de quelques parkings payants, dans l’objectif de lutter contre certains usagers indélicat de la route, surtout ceux qui encombrent la chaussée et le trottoir.

Ainsi à la moindre incartade les agents du service de transport appuyés par les forces de maintien de l’ordre agissent pour contourner ces dérives et permettre la fluidité de la circulation.

Il est évident de constater que la communauté urbaine de Bukavu semble prendre à bras le corps cette notion de parking payant car au niveau de ce derniers la population environnante alerte les agents du service de transport ou interpelle les chauffeurs qui garent son engin.

Toutefois, la plus grande contraste est tel que, ces agents de transport qui sont censés réguler le stationnement anarchiques dans ces différents parkings semblent presque absents et le phénomène bat encore de l’ampleur.

Quant à la question de savoir ce qui explique cette faible présence des agents du service de transport à ces différents parkings, Amani Mukambilwa Mamba s’explique cela par le fait que ce taxe sur le parking est nouveau dans la nomenclature de taxe et surtout que la population ne s’y est pas encore habituée. Sans oublier que la mairie à travers la division de transport est dans une phase sensibilisatrice.

« De prime à bord, c’est une nouvelle taxe, certes, nous sommes dans une période de sensibilisation et d’essai, c’est la raison pour laquelle nous avons commencé par la commune d’Ibanda, mais à la longue ce parkings vont s’étendre à toutes les communes. C’est pourquoi même par la bouche de notre charge de communication, nous essayons de sensibiliser la population à travers différents médias sur les biens fondés de ces taxes, et leur impact sur le vécu quotidien », ajoute-t-il.

En somme, avec ce parkings payants, quoique n’ayant pas une ampleur dans toute la ville, semble résorber le parking anarchique qui sévit toujours dans la ville de Bukavu avec ses corollaires comme les embouteillages et les stationnements abusifs. Et la population doit comprendre que, cette décision de l’autorité urbaine n’est pas là pour extorquer les citoyens, mais pour faire respecter la réglementation en vigueur.

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here