Surfacturation des services des télécoms: les mouvements citoyens de Bukavu s’insurgent

0
940

Depuis un certain temps, en RDC, il s’observe une surfacturation des services des maisons des télécommunications, malgré qu’au mois de février passé, le Président Félix Tshisekedi avait résilié le contrat des prestations des services attribués à l’AGI sur le contrôle des flux téléphoniques. Face à cela, les mouvements citoyens de la ville Bukavu dans la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC, ont organisé un sit-in devant le siège provincial de la maison Airtel, pour déplorer non seulement la facturation mais la mauvaise qualité de ses services.

Etant clients des entreprises Le de communication dont Airtel, les mouvements citoyens LUCHA, OBAPG/RDC et IL EST TEMPS ont dénoncé dans un mémorandum ce qui suit :

  1. le coût exorbitant des forfaits Internet, appel et SMS,

  2. Le double payement lors d’une transaction financière par Airtel Money,

  3. La mauvaise qualité de la connexion airtel en particulier que ce soit pour les appels et pire encore, pour Internet,

  4. La facturation à la minute,

Cependant, dans leurs recommandations, on pouvait lire: la baisse sensiblement le coût des services en fonction non seulement du niveau de vie de congolais mais aussi de l’impératif d’un gain normal, de la diminution de charges fiscales et de tarification antérieures, mais aussi l’amélioration de la qualité de la connexion aussi bien pour les appels que l’Internet.

Faute de quoi, ils reviendront le jeudi prochain et sensibiliseront sur le boycott de tous les services de télécommunications.

Pour rappel, Le président de la République avait, le vendredi 1er février 2019 à la Cité de l’Union africaine au cours de la réunion inter institutionnelle, instruis le gouvernement pour que soit ”rapporté” le contrat de prestation des services attribué par le ministère des postes et télécommunications à la Société African General Investment Limited (AGI), d’après le compte rendu de la réunion interinstitutionnelle lu par le vice-Premier ministre Henri Mova Sakanyi.

Par Mwema Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here