Sud-Kivu : Le SYNAMED monte au créneau face à l’omission aux listings des certains médecins!

0
1032

Depuis plusieurs années les différents syndicats des médecins, ont toujours revendiqué pour l’amélioration du barème salarial des médecins, des leurs conditions de travail ainsi que échelonnement en grade conformément au principe de l’ancienneté. Curieusement lors du récent arrêté ministériel portant mécanisation des médecins en République Démocratique du Congo sur l’échéance de 2009-2013, plusieurs médecins se sont vue omis sur la liste pourtant ayant presté durant toutes ces années. C’est ainsi que le Syndicat des Médecins du Congo (SYNAMED), à travers son secrétaire exécutif provincial le Docteur Muhunjuka Bagambaka Désire, lors d’un entretien avec votre magazine interpelle les autorités compétentes de régulariser cette situation qui risquerait de décourager ces médecins qui s’adonnent corps et âmes pour le bien être de la population.

Pendant que la mécanisation figure parmi la reconnaissance officielle du statut de médecin travaillant dans le secteur public en RDC, le Syndicat National de Médecins du Congo(SYNAMEC) à travers son secrétaire exécutif provincial le docteur Muhunjuka lance un cri d’alarme aux autorités compétentes pour protester ce qu’il qualifie d’omission quasi volontaire des certains médecins sur le récent arrêté portant sur la mécanisation, ce qui frise d’un refus de ne pas trouver une réponse adéquates aux revendication fondées de cette catégorie socio-professionnelle :

«  Cette mécanisation était une revendication du SYNAMED, et nous avions travaillé avec la division provinciale de la santé et une liste avait été transmise à Kinshasa et on attendait à ce que tous les médecins soit mécanisé. Curieusement dans l’arrêté qui est sortie, il y a une liste des noms que nous n’avons pas retrouvé, une situation que nous déplorons avec la plus grande énergie ».

Également, le secrétaire exécutif du SYNAMED rappelle que parmi les médecins, il y a une catégorie qui n’a pas été concerné par cette nomination au grade, autrement dit les médecins qui ont été recruté à partir 2014 et 2018 car on suppose qu’ils ont les grades de recrutement ; car en effet la nomination au numéro matricule, va de pair avec l’avancement en grade.

Notre source ajoute aussi que, plusieurs irrégularités persistent au niveau de l’administration, car plusieurs médecins ont travaillé depuis tant d’années avec de numéros matricule mais n’ont jamais touché leur salaire.

En somme le Docteur Muhunjuka demande au gouvernement de traduire ses engagements en actes, en respectant les droits sociaux économiques de médecins tels que demander dans les différentes revendications de leurs syndicat à tous les échelons, mais aussi et surtout à tous les omis ainsi que le nouvelle unité, d’avoir le cœur à l’ouvrage dans l’exercice quotidien de leur fonction et d’être patient car le SYNAMED travaille avec la division provinciale de la santé pour palier à toutes ces incohérences.

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here