RDC/Elections : La campagne électorale, un horizon pour le business en ligne !

0
842

A l’approche de la campagne électorale, les candidats aux différents scrutins s’activent pour solliciter le vote  des électeurs pour l’élection du 23decembre prochain. Des meetings, sondages, affiches, tracts, tweet etc, sont envisagés. Mais pour la première fois  en RDC, des candidats pourront avoir l’occasion de faire la champagne en ligne grâce à la montée estomaquante  de l’utilisation des  réseaux sociaux par les jeunes électeurs. Ainsi les prestataires de cyber services se frottent les mains et les partis politiques draguent déjà l’électorat jeune.

En RDC, lors des précédentes campagnes électorales de 2006 et 2011, les politiciens sillonnaient les villes à bord de camionnettes bardées de haut-parleurs à s’époumoner devant les arrêts et centre commerciaux accrochés sur le toit du véhicule et à distribuer des affiches dans les rues. Ce phénomène va certes continuer, mais couplé à une campagne virtuelle.

Les prestataires de  services en ligne attendaient avec impatience ce moment : jusqu’à présent, ce sont  les imprimeurs d’affiches, tracts et banderoles qui accaparaient la mise. Désormais ces dernies vont devoir combiner avec  les agences de pub en ligne, les réseaux sociaux ou plates formes multimédias.

Facebook, twitter, Whatsapp et les autres sites seront sans doute au cœur de la campagne électorale, mais ce monde est aussi celui de l’imprévisible. Car il faut s’attendre à ce que les révélations, dénonciations et calomnies fusent, ce qu’auront bien du mal à contrôler ou réprimander les autorités tant la culture est aussi parfois celle de l’anonymat intégral avec des sites où tout le monde poste sous le pseudonyme.

Au centre de la campagne électorale, les sites de distributions publiques attendent fiévreusement cette dernière pour se remplir les poches. Le prix sera à la hausse et la demande va exploser au regard de nombre des candidats. Qui ne voudra pas etre vu et connu ? Qui se privera d’un post pour son marketing ? Wait and see !

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here