Élections des sénateurs et gouverneur au Sud-Kivu: une campagne précose s’invite sur les réseaux sociaux!

0
1028

En RDC, depuis un temps les nouvelles technologies de l’information et de communication s’invitent,dans toutes les étapes du processus électoral au point même de servir finalement comme outils de violation de la loi électorale. Au Sud-Kivu, quelques jours avant la campagne proprement dite pour les élections des sénateurs et gouverneur, force est de constater que les proches des candidats sont déjà en campagne sur les réseaux sociaux comme Facebook, Whatsapp et Twitter.Ceci constitue pourtant des atteintes graves au respect de la loi électorale.

La campagne électorale telle que prévue par la Commission Électorale Nationale Indépendante doit débuter le 11 mars pour  les sénateurs et le 23 mars pour les gouverneurs

Malheureusement sur les réseaux sociaux, certains quartiers généraux «QG» des candidats se sont déjà lancés dans la campagne via WhatsApp, Twitter, Facebook de nombreuses publications appellent les députés provinciaux à voter pour l’un ou l’autre candidat.

Pour certains acteurs politiques en province, au lieu de se lever pour condamner cette campagne précose, c’est les messages de soutient qui se multiplient plutôt appellant les députés provinciaux d’opérer le choix sur telles ou telles personnes.

Face à cette situation, d’autres acteurs se demandent si les autorités compétentes ne voient pas ce qui se passe.

Ces derniers demandent cependant, à la Ceni de se saisir de cette situation de campagne électorale précoce qui s’installe progressivement à Bukavu.

En somme le respect de la Constitution passe aussi par le respect du calendrier électoral. S’il y a un temps prévu pour le dépôt des candidatures, il y aura aussi pour débuter la campagne électorale.

Par Mwema Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here