« Le fantôme de l’érosion hante la ville de Bukavu » un nouveau né dans le monde des bibliothèques une oeuvre de Vincent Mukwege

0
1790

La ville de Bukavu connait depuis plusieurs décennies des érosion due à la nature et aux activités de l’homme.Cette dernière ravage ainsi quelques quartiers de la ville de Bukavu et ses environs et place des populations dans le désespoir à la perte des logements. Dans le souci d’alerter l’opinion sur problème, l’écrivain congolais Vincent Mukwege vient de mettre à la disposition du public un ouvrage intitulé : « Le fantôme de l’érosion hante la ville de Bukavu » pour appeller à l’action les décideurs politiques et personnes de bonne volonté pour lutter contre ce phénomène.

Lors du vernissage de cet ouvrage par l’Union des écrivains congolais ce jeudi 11 Avril 2018 à l’Institut supérieur Pédagogique de Bukavu, l’auteur de cet ouvrage rassure que cette publication est une façon de d’appréhender le phénomène de l’érosion  et en faciliter une compréhension plus ou moins générale pour les parties prenantes qui peuvent joindre leurs efforts pour y remédier

Vincent Mukwege lors du vernissage de ce livre par l’Union des écrivains congolais

 

A notre source d’ajouter que cette dernière enrichit et complète d’autant noble que les phénomènes de l’érosion,  des inondations, des éboulements, du changement climatique, de l’activité séismique ou volcanique en appellent de nos jours à un traitement pluridisciplinaire. Ceci afin de déboucher sur une gestion de l’information qui induise un comportement responsable et conséquent dans les chefs des gouvernés et gouvernants.

Vincent Mukwege invite par ailleurs, la communauté à la prise de conscience pour combattre l’érosion et protéger ainsi la nature.

De son côté, Gervais Cirhalirhwa, président de l’Union des écrivains congolais section du sud-Kivu, salut cette publication et invite le public à se procurer de ce livre pour prévenir les érosions qui menacent différents quartiers de la ville dont le l’Institut Technique Fundi Maendeleo(ITFM) en commune de Kadutu.

En rappel, l’érosion est en ces jours, aux quartiers Nyamiera et Mosala en commune de Kadutu et d’autres parties des communes d’ibanda et Bagira

Par Loni Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here