Face-Cachée du Rwanda : Voici Ce qu’endurent les Rwandais pour que Kagame rayonne !

0
538

Le pays vit sous un régime comparable à la monarchie, les Rwandais endurent des choses certes pour que Kagame rayonne mais pas parce qu’ils en tirent profit. Des rapports de gouvernances élogieux ont été publiés par des organisations créditées sur le boom économique du Rwanda, avec des nouvelles infrastructures modernes, des accès à plusieurs services utilitaires, mais ces organisations oublient d’enquêter profondément pour savoir si réellement le Rwanda évolue avec les Rwandais.

Le paradoxe en est que, le Rwanda évolue bien aux yeux du monde mais les Rwandais eux sont restés toujours très pauvres. Donc le Rwanda ne se développe pas au même rythme avec les rwandais !

Tourisme et Sports :

Un pays qui sponsorise des clubs de football Européen pour son marketing du secteur touristique, alors que son championnat national reste au plus bas niveau sur le continent. Des clubs comme Mazembe de la RDC se sont mis en valeur localement par les dirigeants de club, et ont réussi à faire la Publicité de la ville de Lubumbashi ou même du football congolais en général par les exploits internationaux du Club. Le Rwanda a déjà dépensé avec le Club Arsenal 40 millions de dollars depuis 2018 pour 3 ans et c’était le début de cette politique de soutien aux clubs européens, et en 2019 une année après le pays de Kagame a signé un autre contrat avec le PSG, club français, le montant n’a pas été communiqué, mais des sources sur l’estime au même montant avec Arsenal, ainsi en 3 ans le Rwanda va dépenser autour de 80 millions de dollars pour son marketing à travers le clubs européens ! Mais est-ce qu’il a récolté autant d’argent dans le tourisme?

Pendant la crise du Coronavirus, l’office Rwandais du tourisme a annoncé la perte de près de 35 millions de dollars pour le premier trimestre de l’année en cours. La crise continue mais le pays maintien son contrat avec ces clubs Paris Saint-Germain et Arsenal. Donc Kigali va débourser à ces clubs au tour de 30 millions de dollars cette année malgré la crise économique-sanitaire. Or il a obtenu une aide du FMI équivalent à 106 millions de dollars pour faire face à la crise du Coronavirus.

Le Social :

Le salaire moyen au Rwanda est de 100$ américain, un enseignant du primaire touche 110.000 Franc Rwandais par mois (soit 117$). Evidement il y a l’assurance maladie obligatoire à tous les citoyens dont l’Etat participe à hauteur de 90%, le prix de l’électricité au Rwanda est de 0.35$ par unité contre 0.05$ par unité le prix en RDC voisin, ou 0.28 par unité en Tanzanie par exemple , l’eau potable coûte moins cher, le transport également, la scolarisation des élèves du primaire est aussi gratuit dans les établissements publics (mais qu’évitent beaucoup des Rwandais aisés suite à un niveau d’enseignement très faible), la nourriture n’est pas du tout moins coûteuse au Rwanda, d’autant plus que certains produits alimentaires (à l’exception de produits champêtres, et la viande) coûtent largement plus chers que dans les autres pays voisins. Les Rwandais sont majoritairement un peuple semi-analphabète dont la plus part de leurs métiers sont des chauffeurs, des motards, des coiffeurs, couturiers, travailleurs de ménages et petits commerçants.

Le taux de chômage dans ce pays est de 17% en 2019, officiellement c’est ce que communique les autorités mais la réalité de la vie au Rwanda dirait l’inverse de ce pourcentage et le coût de loyer pour la location d’une maison moyenne de 3 chambres et salon avec toutes les accommodations coûtent entre 200$ et 350$ cela varie selon le milieu mais ceci est le prix dans les centres villes du pays.

Ils y a plusieurs rwandais qui n’ont pas un fond de roulement équivalent à 100$ pour leurs petits commerces. Des femmes et hommes rwandais habitants les régions limitrophes, doivent traverser les frontières pour aller exercer leurs activités économiques dans les pays voisins.

Dans la Ville de Bukavu à l’Est de la RDC ; des rwandais sont des serveurs dans des bars, des aides maçons, des vendeurs ambulants du lait de vache, des travailleurs de ménages et d’autres petits métiers et il y en a même qui y vont pour acheter des petits cartons des boites de tomates communément appelé «salsa» (tomate de cuisson en boite de conserve) puis ils les vendent dans leur pays en passant les proposer de porte à porte étant donné que le pays ne tolère pas le commerce informel comme d’autres pays africains.

La Politique :

La liberté d’expression, des manifestations publiques, et même d’association n’y est pas garanti. Ici le FPR et Kagame sont considérés comme « la marque de la bête », sans quoi vous ne pouvez pas évoluer tranquillement au pays des mille collines !

Les Rwandais peuvent souffrir et endurer autant des peines, sans l’exprimer ouvertement en public, évitant d’être traité de propagateur d’idéologie génocidaire, divisionniste ou complice des rebelles Hutus de FDLR.

Vivre au Rwanda c’est accepter sans critique tout ce qu’entreprend Paul Kagame et son gouvernement. Même des hautes personnalités du Régime de Kigali peuvent être mécontentes sans le dénoncer. Kagame remplace qui, il veut et quand il veut. Interdit des voyages à ses officiers de l’armée ou même a des acteurs politiques de son parti FPR s’il les soupçonne de quoique ce soit. Raison pour laquelle James Kabarebe son fidèle qui a été plusieurs fois chef de l’armée et ministre de la défense, ne quitte plus le pays.

Oui le Rwanda rayonne, à une vitesse extraordinaire, la sécurité des citoyens garantie et des services offerts répondants aux normes internationales, mais qui a osé aller investir au Rwanda ? Ou pourquoi des Rwandais dont leur pays évolue bien, ont souvent choisi de le quitter et aller évoluer dans d’autres pays ?

Pouvez-vous endurer ce qu’endurent les Rwandais sous Kagame ? ALLEZ VIVRE AU RWANDA, ne le Visitez pas seulement et vous verrez la face cachée du Rwanda!

 

Tribune de Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here