Et Dieu créa le désir féminin : À la recherche d’une sexualité épanouie

0
201

Qu’est-ce qui favorise une sexualité épanouie chez une femme ? Et comment dépasser les obstacles à celle-ci ? Entretien avec la sexologue Catherine Solano. 

De quels ingrédients une femme a-t-elle besoin pour s’épanouir dans sa sexualité ?

D’abord, d’avoir de l’amitié pour elle-même. Si elle se trouve trop ci ou trop ça, cela va la bloquer. Il ne s’agit pas d’être narcissique mais de savoir qu’elle peut être aimée comme elle est. Une femme a aussi besoin d’un partenaire généreux, qui a envie qu’elle s’épanouisse. Une belle relation avec du respect, de l’amour, se sentir valorisée, est importante. C’est ça qui permet à la femme de se détendre. La sexualité nécessite aussi du temps et de la patience. Ce n’est pas grave si on n’est pas épanouie au maximum au début de sa vie sexuelle. La sexualité à deux, ça s’apprend.

Qu’est-ce qui peut être un obstacle à la sexualité féminine ?

Ne pas savoir que le clitoris est le centre du plaisir féminin, car ce sont les racines du clitoris qui déclenchent l’orgasme féminin et non le vagin. Par ailleurs, certains traitements comme ceux contre la dépression interfèrent avec la sexualité. A noter également, et même si bon nombre de gynécologues le nient, vingt à quarante pour cent des femmes ont une perte de désir à cause de la pilule contraceptive. Une amie m’a dit que j’avais sauvé sa sexualité en lui conseillant d’arrêter ce moyen de contraception. Autre sujet : la pornographie est néfaste au couple car elle altère le regard de l’homme sur la femme, et celui-ci juge beaucoup plus mal sa partenaire.

Parmi les obstacles, il y a cette fameuse fatigue des femmes qui cumulent gestion de famille, profession. Comment la déjouer ?

Lorsqu’on est accaparée par un travail, des enfants, il s’agit d’organiser sa vie sexuelle, d’en faire une priorité. Car les enfants sont plus heureux si leurs parents sont bien ensemble. Un couple qui bloque un soir par semaine pour prendre un bain ensemble ou se coucher plus tôt a un atout. Ce qui ne l’empêchera pas d’avoir des relations à d’autres moments s’il le désire. Agender sa vie intime permet d’avoir des relations sexuelles plus élaborées, de préparer la pièce avec des bougies, une musique adaptée, un parfum. La sexualité, c’est comme la faim : vous pouvez manger un sandwich, mais vous pouvez aussi réserver un bon restaurant à l’avance.

Comment éviter les tensions autour de la fréquence des rapports sexuels ?

Chez tous les couples, la fréquence est une question, car on a rarement envie en même temps. Que faire ? En parler et trouver un rythme qui convient aux deux. Si une femme n’a pas trop envie de faire l’amour, le couple peut se donner mutuellement du plaisir par des caresses sans avoir un rapport complet, qui dure environ vingt minutes. Ou alors se faire des massages. Mais je ne parle pas de se forcer ! Les personnes ayant en permanence un désir sexuel éprouvent souvent un manque affectif. Dans ce cas, il faut trouver des manières de le combler, comme des petites attentions au quotidien, des appels téléphoniques, prendre une douche ensemble…

Communiquer à son homme ce qui fait plaisir sexuellement n’est pas forcément évident. Comment s’y prendre ?

Etre capable de demander ce dont on a envie et être attentive à ce que l’autre désire permettra d’être comblés tous les deux. Avant tout, il est important de complimenter son conjoint : sur ses belles mains, son odeur ou ce qu’on aime quand il nous fait tel câlin. On peut aussi aborder les choses par une question : Qu’est-ce qu’on pourrait faire de mieux ou autrement ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here