Editorial: La Machine à Voter a remis la RDC debout au lieu du chaos !

0
259

C’est après un report d’élections prévues initialement au 23 décembre 2019, et avec des contraintes techniques et défis majeurs que la Commission Electorale Nationale Indépendante, a organisée les élections combinées des présidentielles, législatives nationales et provinciales, trois scrutins en un jour.

La machine à voter a fait preuve de cette rapidité sauf certaines irrégularités causées par quelques machines qui tombaient en panne dans certains bureaux des votes sur l’ensemble du pays.

La réalité en est que si ces machines seront renforcées à l’avenir, prévoir les kits de remplacement en cas de panne et en permettant à chaque bureau de vote d’accueillir que 100 électeurs le jour du scrutin, et multiplier en grand nombre les bureaux des votes, il sera possible au pays Continent-RDC avec 26 province et plus de 80 millions des populations, de tenir tous les scrutins à tous les niveaux en un seul Jour. (Elections Générales)

Christian-Joseph AKSANTI MUSENGE fondateur du journal Echos de l’Evangile Magazine a participé à cette sensibilisation électorale et recommande à la RDC d’adopter cette nouvelle technologie de l’informatique, pour l’organisation des élections au pays.

  • Accusée de machine à voter, machine à tricher : elle a permis à l’opposition de remporter la magistrature suprême (même si un camp de l’opposition conteste ces résultats et se proclame gagnant)
  • Accusée d’incontrôlable : La CENCO, RFI et TV5 MONDE ont annoncés avoir reçus les données d’observations et PV que fournissaient  ces machines. Il faut ici noter que c’est pour la première fois que les observateurs et témoins sont parvenus à surveiller convenablement une élection en RDC, contrairement à l’Epoque des bulletins papiers dont la compilation était manuelle, prenant plusieurs jours et donc un travail très exigeant en termes de moyens financiers.
  • Sa rapidité : la proclamation des résultats de vote n’est intervenue que 10 jours après les scrutins, au lieu de 30 jours comme par le passé avec le vote manuel des bulletins papiers !

Toutes les élections organisées à travers le monde ont des imperfections et irrégularités qu’il faut corriger et éviter du jour au jour, dont la RDC n’a pas été une exception !

Les assemblées provinciales et le sénat qui étaient mis en place pour 5 ans depuis 2007 ont été renouvelées avec 7 ans de retards suite au fait que l’Etat congolais manquait les moyens pour à la fois s’engager dans des projets du développement du pays, payer la dette extérieure encaissée depuis la deuxième république, combattre les groupes armés et reformer les institutions républicaines, après la réunification du pays.

La machine à voter : renforcée en grand nombre et multipliée dans les bureaux de vote pour 100 électeurs par machine, cela permettra au pays de Patrice Emery Lumumba, d’être toujours au rendez-vous de l’organisation des scrutins à tous les niveaux pour renouveler ses institutions. Une innovation à saluer !

Editorial par C.J.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here