EDITO : Guerre en Ukraine-Une Expérience et des Leçons que doit tirer la RDC !

0
316
Drapeaux Ukraine et RDC

Alors que La quasi-totalité des pays du monde affiche leur soutien derrière l’Ukraine qui subit une guerre ‘’d’agression’’ imposée par son puissant voisin (La Russie) de Vladimir Poutine ; la population congolaise s’indigne en dénonçant l’hypocrisie de la communauté internationale, face à cette situation en Ukraine et comparée à ce qui se passe en RDC depuis 1996 à aujourd’hui.

Les pillages des ressources naturelles de la RDC par les mouvements militaires soutenus des pays voisins, les viols des femmes, les assassinats ciblant des civils non-armés, particulièrement dans la Région de Beni au Nord-Kivu, tout ceci se passe en face de la même communauté internationale qui affiche son soutien derrière l’Ukraine contre la Russie.

Les congolais critiquent le fait de voir la Russie être sanctionnée, farouchement pour la contraindre à stopper sa guerre contre l’Ukraine, des millions des dollars sont au quotidien mobilisé pour soutenir des réfugiés et l’armée Ukrainienne. Et même sur le plan diplomatique la grande majorité des pays de la planète condamne la Russie en demandant la fin de cette guerre.

Si la même communauté internationale affichait du même soutien derrière la RDC, il n’y aurait plus de guerre dans ce pays d’Afrique central. Une guerre qui a déjà durée 26 ans et en a fait plus de 10 millions des morts.

Il est vrai que la communauté internationale a déjà apporté son soutien, avec la présence sur le sol congolais de la Monusco (Mission onusienne de maintien de la Paix), le financement du processus électoral de 2006 et même l’organisation du dialogue inter congolais en 2002 et qui a conduit à la réunification du pays. Le Rwanda et l’Ouganda ont même subi des sanctions de l’Occident en 2013 pour leur rôle et soutien en faveur des rebelles du M23 et bien d’autres.

Cela n’est-il pas suffisant ?

Quand on compare d’abord les agissements des Ukrainiens et la position de leurs dirigeants ; on voit tout de suite la différence.

D’abord l’Ukraine ne fait pas semblant en banalisant l’agression Russe ! L’Ukraine et son président Volodymyr Zelensky, ont tout arrêté et se sont déclarés être en Etat de Guerre. Contrairement à la RDC dont une partie de sa population crée des groupes rebelles et cherche des soutiens extérieurs pour revenir agresser leur propre pays. De même les dirigeants congolais ne se considèrent pas être en Etat de guerre ! Par contre ils affirment que cette situation est un cas d’insécurité et du banditisme orchestrés par des groupes armés nationaux et étranger.

Ces dirigeants congolais, organisent des fêtes, voyagent à travers le monde sans plaider en faveur de cette situation mais au contraire, ils voyagent pour dire au monde qu’il n’y a pas de guerre, appelant les investisseurs à venir. Ils détournent l’argent du contribuable et n’accordent pas de priorité ni financière ou diplomatique à la résolution de cette situation d’insécurité, dont sont victimes au quotidien, les populations de l’Est du pays en particulier et de l’ensemble du territoire national en général.

Alors posons-nous ces questions :

  • Quand est-ce que notre Président a tout arrêté pour s’habiller en militaire et aller au front pour se préoccuper uniquement de cette question des groupes armés nationaux et étrangers, pour ainsi mobiliser derrière lui l’ensemble de la population congolaise, et les pays partenaires de la RDC contre cette guerre ?
  • Quand est-ce que le parlement a adopté un budget consacrant la grande partie des fonds sur la résolution de ces conflits armés ?
  • Quand est-ce que les congolais avions affiché notre unité face à la guerre, pour en suite voir les autres pays apporter leur soutien ?

Voila comment la RDC a des leçons à tirer de la guerre en Ukraine (un pays qui résiste face à une des plus grandes puissances militaires mondiale), disposant de l’arme nucléaire et des multiples milliards de fonds pour imposer sa loi, mais qui ne parvient toujours pas à conquérir ce petit pays, plus d’un mois après le déclanchement de son offensive militaire.

Les dirigeants congolais devraient donc arrêter de faire semblant que tout va bien au pays et se consacrer à la recherche de la paix en priorité sur l’ensemble du territoire national. C’est seulement de cette façon que la communauté internationale peut être frappée par le malheur congolais et en faire un problème mondial, en y apportant tout son soutien comme c’est le cas en Ukraine.

Editorial de Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here