Covid-19: Voici un pays qui se sauve sans remède mais avec masque obligatoire!

0
391

« Il est très clair qu’utiliser les masques sur les sujets infectés est plus important que n’importe quoi d’autre », a dit M. Yuen à des journalistes Hong-Kongais. « Nous savons désormais qu’une grande partie des personnes infectées ne présentent pas de symptômes, donc le port universel du masque est vraiment important », a-t-il ajouté.

Le professeur Yuen est l’un des micro-biologistes qui a découvert le virus Sras quand il est apparu en 2003 et a fait quelque 300 morts à Hong Kong. Il a plaidé très tôt en faveur du port du masque par la population.

L’apparition des premiers cas de Covid-19 en Hong Kong date de Janvier 2020 et à ce jour 5 mois après, le pays est parvenu à limiter le nombre de cas à 1 056, qui n’ont fait que quatre morts contre 1 024. Le pays ne compte plus que 32 cas positifs non-encore guéris ou sous traitement.

Les experts estiment que l’utilisation des masques ainsi que de larges campagnes de tests et traçage sont les raisons de ce succès, dans une ville de 7,5 millions d’habitants voisine de la Chine.

A noter aussi que les résultats de tests Réalisés ont démontré à quel point le port du masque permet de limiter la progression de l’épidémie

Des tests sur les hamsters révèlent que l’utilisation de masques réduit notablement la propagation du coronavirus, ont indiqué ce dimanche 17 mai, des experts de l’université de Hong Kong.

Ces recherches sont parmi les premières à étudier si le port du masque peut empêcher des porteurs symptomatiques ou asymptomatiques du virus Covid-19 d’infecter d’autres individus.

Dirigé par le professeur Yuen Kwok-yung, expert reconnu des coronavirus, les chercheurs ont placé des cages contenant des hamsters préalablement infectés près de celles d’animaux en bonne santé.

Des masques chirurgicaux ont été placés entre les deux cages, avec un flux d’air allant de la cage des animaux malades à celle des animaux sains.

Les résultats ont montré que la transmission du virus était réduite de plus de 60% quand les masques étaient en place. Les deux-tiers des hamsters sains ont été infectés en une semaine quand les masques n’étaient pas en place.

Le taux d’infection est tombé à un peu plus de 15% quand les masques étaient placés sur la cage des animaux infectés et à 35% quand ils étaient placés sur la cage des hamsters sains.

Le Hong-Kong n’a pas d’autres remèdes utilisés pendant toute la période de la pandémie, en dehors du traitement temporaire que d’autres pays ont choisi d’utiliser pour leurs patients, et ce pays n’a pas été confiné depuis le début de la pandémie, toutes les activités ont roulées comme à la normale avec observation stricte des gestes barrières et l’application des mesures d’hygiènes.

D’autres pays pourraient s’inspirer du modèle Hongkongais, pour combattre cette maladie et reprendre les activités économiques en paralysie depuis le début de cette année 2020.

Par Christian Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here