Vers un démantèlement de Facebook ? Conséquences désastreuses à prévoir

0
336
Il logo di Facebook davanti alla bandiera degli Stati Uniti. Illustrazione del 18 marzo 2018. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

La Commission fédérale du commerce des États-Unis a fait un grand pas vers l’éventuelle dissolution de Facebook Inc (NASDAQ:FB). en engageant officiellement une action en justice contre le leader mondial des réseaux sociaux, l’accusant d’abuser de sa position pour tuer dans l’oeuf la concurrence.

La FTC et une coalition d’États poursuivant également la société ont pointé du doigt sur l’acquisition par Facebook de l’application de partage de photos Instagram pour 715 millions de dollars en 2012, et sur l’accord de 22 milliards de dollars pour le service de messagerie WhatsApp deux ans plus tard.

Pour faire simple, la FTC veut que Facebook se sépare de ces deux entreprises, ce qui pourrait avoir de profondes conséquences pour Facebook, mais également pour le secteur des réseaux sociaux en général.

Comme une grande partie de la croissance des revenus de l’entreprise provient déjà d’Instagram, et que WhatsApp est au centre du pari de Facebook sur le commerce numérique, la perte des deux plateformes remettrait totalement en question la stratégie à long terme de Facebook.

« Les ruptures sont effrayantes pour les investisseurs car d’une certaine manière, elles pourraient perturber les modèles économiques », a déclaré Dan Ives, un analyste de Wedbush Securities qui a qualifié Instagram de l’une des trois meilleures acquisitions d’entreprises de ces 15 dernières années, selon des propos rapportés par Bloomberg.

Néanmoins, Ives pense que les chances d’une véritable rupture sont « minces » sans changements législatifs du Congrès, ce qui, selon lui, est peu probable. « C’est un dossier bruyant mais il ne change pas massivement la situation pour Facebook à court terme. »

Toutefois, cette menace risque d’être un des principaux facteurs de l’évolution de l’action Facebook au cours des prochaines semaines.

Dans ce contexte, il semble intéressant d’imagier quelles pourraient être les conséquences d’un démantèlement de Facebook tels que on connait la société aujourd’hui.

Remise en question du virage vers le e-commerce de Facebook

La publicité a ses limites, puisque trop de publicité risqueraient de faire fuir les utilisateurs des réseaux sociaux. Facebook l’a bien compris, en prenant plusieurs décisions destinées à augmenter le chiffre d’affaires lié au e-commerce. Cette année, la société a mis en place des moyens de faire des achats directement par le biais d’images et de vidéos dans Instagram, et a rallié des entreprises du monde entier à l’idée d’utiliser WhatsApp pour communiquer avec les clients. La société prévoit également de relier à terme le chat de WhatsApp aux achats d’Instagram. Mais sans ces deux propriétés dont dépendent les entreprises, la stratégie de Zuckerberg pour devenir un géant du commerce électronique tombe à l’eau.

Perte des principales sources de croissance

Facebook en tant que réseau social est en perte de vitesse, et Instagram devient la principale source de croissance. Selon Bloomberg, l’application de partage de photos et de vidéos a généré quelque 20 milliards de dollars de revenus en 2019, soit 29 % du CA total et cette proportion devrait monter à 38% pour cette année 2020. Séparer Facebook d’Instagram amoindrirait donc très sensiblement les perspectives de croissance de Facebook.

Moindre exposition aux marchés internationaux et aux jeunes générations

Facebook est populaire en Europe et aux Etats-Unis, mais dans certaines régions du monde, Instagram et Whatsapp sont bien plus populaires, comme notamment en Inde et au Brésil. Dans certains pays, les utilisateurs de WhatsApp ou Instagram sont beaucoup plus nombreux que ceux de leur société mère. En Inde, par exemple, WhatsApp compte plus de 100 millions d’utilisateurs de plus que Facebook. Au Japon, Instagram a plus de 70 % d’utilisateurs de plus que la principale plateforme de Facebook. Perdre Instagram et Whatsapp signifierait donc pour Facebook de réduire fortement son exposition à plusieurs marchés en forte croissance. De même, Facebook est de moins en moins populaire auprès des jeunes, qui préfèrent Instagram. Perdre Instagram signifierait donc perdre le réseaux social favori des plus jeunes générations.

Quelles conséquences pour Whatsapp et Instagram ?

S’il serait extrêmement pénalisant pour Facebook d’être séparé d’Instagram et Whatsapp, ces dernières ne ressortiraient pas non plus indemnes d’un démantèlement. WhatsApp par exemple se concentre surtout sur la croissance des utilisateurs, la fiabilité et le cryptage, sans se soucier des revenus et bénéfices, ce qui est possible au niveau du groupe grâce aux revenus massifs de publicité de Facebook.

Instagram, quant à elle, s’appuie sur Facebook pour de nombreux aspects de ses activités, y compris la technologie sous-jacente du système de publicité ou de modération. Un Instagram indépendant aurait potentiellement besoin de construire lui-même ces outils, ce qui représenterait un coût énorme.

Source: Investing.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here