Sud-Kivu : Une année à la tête de la 33ème Région Militaire, Le Bilan du Général Mundos serait reluisant.

0
1341
Le Général Major Alias Akili Mundos/Photo Jambordc.info

Depuis l’arrivée du Général Major Alias Akili Mundos au commandement de la 33ème région militaire, la stabilisation et le rétablissement de la sécurité d’une manière générale sont désormais une réalité et permis sur l’ensemble de sa juridiction ce qui évoque une immense joie au niveau de la population. A l’occasion de la commémoration de sa première année passée à cette unité de commandement de Forces Armées de la RDC(FARDC), l’homme que la population surnomme le « soldat du peuple » a dressé un bilan quasiment positif, sur l’amélioration de la situation sécuritaire, ce lundi 4 septembre 2019 à l’état-major devant les journalistes, acteurs de la société civile, scientifiques et autres partenaire tant nationaux et internationaux venus pour la circonstance.

Au cours de cette rencontre avec les différents invités présent à cette cérémonie commémorative; le commandant de la 33ème région militaire est revenu  sur la situation sécuritaire de la province du Sud-Kivu depuis son arrivée jusqu’a ce jour avec une note de satisfaction.

« A notre arrivée, nous avions trouvés des intenses activités de groupes armés étrangers et locaux; l’indiscipline en outrance des hommes en uniforme, la méfiance et manque de confiance entre la population et le militaire, le manque d’implication de la population dans la recherche de la paix…. » A-t-il renseigné.

Abordant la question de son apport sur la situation sécuritaire complexe, telle que trouvée dans la province du Sud-Kivu; le Général Mundos renseigne qu’en collaboration avec toutes les couches de la population et en appui à l’action militaire, plusieurs avancées ont été signalé.

« Nous avions fait participer ceux qui ont accepté d’accompagner notre vision et notre plan d’action dans la recherche de problème de sécurité dans la province. J’ai imposé la discipline des hommes en uniforme, et surtout augmenter leurs capacité pour plus d’efficacité ; j’ai amélioré les relations civilo-militaire afin de rétablir un climat de confiance entre l’armée et sa population. En ce qui concerne les groupes armés dans les opérations des sensibilisation et pressions militaires; nous avons reçu à diminuer l’intensification de leurs activités et nous avons réussi à neutraliser plusieurs combattants dont 1113 se sont rendus; nous avons récupérer 513 armes automatiques et par la sensibilisation nous avions convaincu plusieurs centaines de combattants à déposer les armés et se rendre, actuellement je n’attends que le moyens pour leurs prises en charge » a-t-il ajouté.

Par ailleurs, sur cette même approche, le commandant de la 33ème région militaire affirme avoir maitrisé la violence communautaire dans le haut plateaux d’Uvira plus précisément à Minembwe avec la mise en place de cadre de concertation inter communautaire civilo-militaire pour une paix durable dans le haut plateaux et la sécurité d’une manière pérenne.

Signalons que la 33ème région militaire regroupe les différentes unités de force armées de la RDC dans la province du Sud-Kivu et Maniema avec une superficie de 197.500km2 pour une population estimée à huit millions d’âmes (8.000.000)

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here