Sud-Kivu : Que sont devenus les cinq axes prioritaires de Claude NYAMUGABO ?

0
140

Ayant proposé son plan s’action basé sur cinq axes prioritaires lors de son investiture. La majeure partie de la population de la province du Sud-Kivu se demande que sont devenues leurs suites. Au même moment des voix s’élèvent pour reconnaitre que la province du Sud-Kivu n’avance pas au même rythme que les provinces voisines. La rédaction de votre magazine revient sur les promesses électorales du gouverneur Claude Nyamugabo lors de son investiture le 11 Octobre 2018. Ces promesses si elles avaient été mises en applications en grande partie, elles auraient boosté le développement de la province.  

Afin d’établir ce qui va constituer son cheval de bataille durant tout son mandat à la destinée de la province. Le gouverneur avait articulé son plan sur cinq axes prioritaires à savoir : la sécurité, l’administration et la politique, les services sociaux de base, l’économie, les infrastructure-urbanisme- habitat, et l’environnement.

Au moment où plusieurs personnes se mettent à faire un bilan, voici les grandes lignes prononcées par le gouverneur de la province.

Sur le plan sécuritaire, le gouvernement provincial actuel avait affirmé l’ambition de maintenir l’ordre public dans tous les secteurs de la vie de la province et de restaurer l’autorité de l’Etat.

Il croyait également apporter un soutient à la police, à l’armée et à d’autres services de sécurité. Le gouverneur a promis également de maintenir le dialogue permanent entre les communautés en vue de promouvoir la cohésion sociale et la cohabitation pacifique. Bref, il avait promis de s’assurer  de la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue de la province.

La province par contre a connu plusieurs cas de tueries, de criminalité urbaines et un programme dénommé «Tujikinge » a été établie et chaque personne selon son appréciation sait juger de sa réussite ou son échec.

Sur les plans administratifs et politiques, treize actions  avaient été évoquées par le patron de la province dont voici quelques unes. Entre autres : Contribuer à la matérialisation de la décentralisation en province, Créer et encadrer  les organes publics provinciaux, Envisager le mécanisme d’apurement progressif des primes des agents du gouvernement et d’autres services relevant de la province, Effectuer les itinérances dans tous les territoires de la province, Lutter contre les fraudes, la corruption et le détournement des deniers publics

Concernant les services sociaux de base, certaines actions, dix-neuf au total, auraient du être entreprises par le gouvernement provincial telles que : Mettre en place une politique provinciale en matière de santé, Faciliter la promotion des soins de santé communautaire à travers le système mutualiste (facultatif ou obligatoire), Réhabiliter et équiper les infrastructures sanitaires avec l’appui des partenaires, Favoriser l’accès par la population à l’eau potable et à l’énergie électrique, Créer le fond provincial de la jeunesse afin de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes. Pour ne citer que cela.…

le gauche à droite le vice gouverneur Hilaire Kikobya et le gouverneur Claude Nyamugabo

Sur le plan économique, le gouverneur de la province avait promis de: Mettre en œuvre la politique provinciale en matière d’agricultures, Stimuler la production agro-pastorale, Mettre et remettre en marche les unités de production, de transformation agro-alimentaire et les industries et/ou abandonnées, Veiller à la maximisation et à l’affectation rationnelle des ressources de la province, Etc.…

Les infrastructures, l’urbanisme, l’habitat n’avaient pas été oublié par le numéro un de la province.

Il a préféré  commencer par son propre bureau de Nyamoma puis promettre la construction d’un hôtel du gouvernement avec l’appui du gouvernement central et d’autres partenaires.

Dans son viseur, la voirie urbaine n’était pas oubliée (l’axe routier Nyawera- Cimetière de la Ruzizi), promettant aussi la réhabilitation de la nationale qui conduit à l’aéroport de Kavumu  vers le Nord Kivu en passant par Kalehe, l’axe routier Miti- Bunyakiri- Hombo.

Outres, le gouvernement Nyamugabo- Kikobya, avait promis la construction d’un stade moderne dont celui de Nyantende dans le groupement de Mumosho et le revêtement de la pelouse synthétique au stade de la concorde de Kadutu.

Il avait insisté que son gouvernement lutterait contre les constructions anarchiques et créer des nouveaux lotissements afin de désengorger les grandes agglomérations.

L’environnement et le tourisme avait été aussi son apanage.

Promouvoir l’éducation environnemental et lutter contre la déforestation, organiser les campagnes de reboisement dans les différents sites d’intérêt public, faciliter le processus d’exploitation du gaz méthane au Sud Kivu , réhabiliter et promouvoir l’exploitation des sites touristiques, telles sont les promesses de cet axe prioritaire.

Prenat tous ces éléments en considération, les langues se sont déliées, certaines ont critiqué péjorativement, d’autres ont encouragé certaines actions déjà réalisées tandis que d’autres restent sous leurs envie de voir la province du Sud- Kivu devenir émergente et prospère. Par contre d’autres estiment que les gouvernants actuels se focalisent plus sur les élections en oubliant que la province doit normalement fonctionner.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here