Sud-kivu :Olive Lembe Kabila met fin au feuilleton Mbobero

0
1370

Après plusieurs années de crises, contestation, mensonges et de manipulation sur la concession de Mbobero acquis par l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila et dont la population avait été expulser, suscitant une tolé tant dans l’opinion nationale et internationale. Le Bureau de Coordination de la Société cmCivile du Sud-Kivu sous les auspices de son président Me Patient Bashombe vient d’organiser une réunion de plaidoyer en faveur de compatriotes de Mbobero auprès d’une délégation des notables venus de Kinshasa aux côté de l’ex première dame Olive Lembe Kabila,qui au nom de la paix et la cohésion sociale à fait un don d’une partie de la dite concession en faveur de la population expulsé.

Depuis 2013, la population de Mbobero ont vu leurs maisons et champs démolies, pour établissement illégale, suivi par une série de plaidoyer tant nationale et internationale.

Cependant la société civile a estimé nécessaire d’organiser cette plaidoirie entre la notabilité du Sud-Kivu et l’ex première dame Olive Lembe Kabila pour le dénouement de cette crise qui a longtemps durer.

Pour Me Bashombe cette activité s’inscrivait dans l’objectif d’accompagner la population de Mbobero en vue de pouvoir approcher la famille Kabila à travers son chère épouse :

« nous sommes contents qu’il y ait dénouement de ce conflit et nous continuons à croire que c’est par la voie pacifique qu’on peut résoudre beaucoup de choses. Ce qui est vrai on ne peut pas arranger tout du coup, mais quand on se retrouve dans une négociation on arrive avec un verre plein mais on revient avec un verre à moitié plein.ca c’est la première étape, le reste viendra après »a-t-il souligné.

Par ailleurs l’ex première dame a affirmé que c’est par humanisme que Joseph Kabila a fait ce don pour soulager la population en détresse de Mbobero :

« Cette question a été politisé pour diverses raisons et il n’y a qu’en enfer qu’on peut inverser le rôle, si nous devrions parler de victimes, c’est nous qui doivent se réclamer des victimes, car c’est notre propriété mais étant victimes des actes illégaux. Si nous avons fait ce geste, c’est par humanisme, car tout est vanité, mais nous n’étions pas obligé, car on ne peut pas changer le pays si on ne respecte pas la loi. C’est qui est vrai, le gros du travail a été fait et il ne reste que l’acte de cession proprement dite,et le donner aux bénéficiaires qui sont les anciens agents de Me Micheaux ; et le service de cadastre vont passer à la matérialisation de la dite cession dans un bref délai pour clore ce dossier qui a pris beaucoup de temps inutilement. c’est pourquoi nous avons disponibilisé 80.000$ pour que le bénéficiaire régulatise définitivement le document une fois pour toutes »a-t-elle renchérit.

En outre le vice président de la venu, qui était dans ces assises comme notable du Sud-Kivu a retracé l’histoire de la concession de Mbobero et a affirmé qu’il appartient bel et bien à l’ex président Joseph Kabila :

« cette concession appartenait à un sujet Belge dit Micheaux, avocat de son état; avec la Zairianisation, elle est passée dans le mains de Mihigo, qui en 2009, cède ses droits propres à Joseph Kabila non comme président de la République mais comme citoyen congolais. Le problème réside par le fait que ce sont les anciens travailleurs de Micheaux pour compenser leurs arriérés de salaire, ce sont mis à morceler la dite concession en toute illégalité » a-t-il ajouté.

Signalons que cette rencontre s’est tenue dans la salle Kaningu de l’archevêché de Bukavu ce 30 avril 2019 ,et à l’issue de cette rencontre un procès verbal de règlement de conflit à été signé par le représentant de victimes, le Président du bureau de coordination de la société civile, Norbert Bashengezi, l’archevêque de Bukavu et d’autres représentant présent pour la circonstance.

Par Fulgence Rukata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here