Sud-Kivu : « les manifestations à la DPS ne sont que des agitations inutiles », Jean-Baptiste Kasole

0
235

 

La fédération de Bukavu du parti UDPS salue la décision du gouverneur ai de la province du Sud-Kivu portant réhabilitation du Dr Pépin Chamanvu à la tête de la division provinciale de la santé et qualifie le sit-in des agents de cette division « d’agitations intitules ». Ce, lors d’une interview nous accordée, le lundi 24 Janvier, pendant que les agents de la DPS/Sud-Kivu étaient en sit-in pour contester la décision précitée.

Jean-Baptiste Kasole, chef de département de communication, information et médias et porte-parole de l’UDPS fédération de Bukavu, fait savoir que l’administration publique en province est politisée raison pour laquelle la plupart n’arrivent pas à comprendre les décisions prises par les autorités.

Il a relevé, à titre illustratif, le cas de la récente décision du gouverneur ai portant réhabilitation de Pépin Chamanvu à la tête de la division de santé.

«On ne gère pas l’état sur base des humeurs des gens mais plutôt sur base des textes. Au-delà  de toutes les considérations (tribalistes et populistes), dans l’administration le principe de la légalité doit toujours primer. Pour autant que c’est le principe de la légalité qui prime dans l’administration et c’est ce qui est fait je ne vois pas pourquoi on peut s’y opposer », déclare Jean-Baptiste Kasole.

Jean-Baptiste Kasole appui sa position par les arguments selon lesquels « le Dr Pépin a été suspendue d’une manière irrégulière par le ministre Chibanvunya Mugabo et après sa suspension  il avait été réhabilité par le gouverneur Théo Ngwabidje. Il ne restait que sa prise de fonction car même le  secrétariat général avait déjà demandé à l’administration en province de lever la suspension car l’ayant considéré comme illégale »

Il renchérit en ces mots : « Mais aussi celui qui a la compétence de se prononcer à ce sujet c’est le syndicat national des médecins et ici en province ce syndicat est bien représenté et il avait aussi écrit pour lever la suspension du docteur Pépin.  Ce qui se passe à la division provinciale de la santé ne sont que des agitations inutiles et l’administration ne va pas céder à ce genre de caprice »

Pour rappel, la journée du lundi 23 janvier a été marquée, à la division provinciale de la Santé du Sud-Kivu, par une vive tension; des agents de ce dernier protestant contre la réhabilitation du Dr Pépin Chamanvu comme chef de cette division.

Par Michel Methusela

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here