Sud-Kivu : le Port obligatoire des masques n’est pas respecté par la majorité des habitants !

0
227

C’est dans les cadres des mesures d’hygiènes contre la propagation du Coronavirus, que l’autorité provinciale a arrêté la mesure du port obligatoire des masques dans les places publiques de la province du Sud-Kivu, situé à l’Est de la RDC.

La population n’a pas adhéré à cette mesure et se justifie dans les propos suivants accordé à Echos de l’Evangile Magazine :

« D’abord nous ne voyons pas des endroits pour acheter ces masques, et en plus les éléments de la police n’inquiètent personne pour faute de porter ces masques » déclare Irenge Kahasha, habitant du quartier Nguba.

Pour sa part Madame Geneviève Witakenge, précise que ces masques coûtent un peu cher et la production n’est pas renforcée. Peu des gens fabriquent ces masquent car ils savent qu’ils ne vont pas les vendre du fait que la population n’a pas adhéré à cette mesure.

Notre source ajoute que l’autorité provinciale, devait appuyer une industrie locale de la fabrication de ces masques et les disponibiliser à un prix réduit, ce qui faciliterait la population à y avoir accès facilement pendant cette période de la crise économique-sanitaire du Covid-19.

Nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec le ministre provincial de la santé, pour savoir les dispositions du gouvernement provincial pour cette situation.

Rappelons que les masques de protection ont aidé des nombreux Etats à réduire les risques de propagation de cette maladie de coronavirus, c’est le cas de la ville de Hong-Kong avec plus de 7 millions d’habitants, touchée depuis janvier 2020, les autorités ont immédiatement imposés le port obligatoire des masques en milieux publics. Comme résultat 5 mois après, la ville a enregistré 1056 cas positifs au total, dont 1025 guéris et seulement 4 regrettables décès, il ne lui reste que 27 cas actifs.

La province du Sud-Kivu conserve encore les chances de limiter la propagation de cette maladie, dont à ce jour, elle a enregistrée 4 cas dont 3 sont guéris et 1 cas reste actif. Il y a également près de 10 cas suspects testés dont on attend les résultats dans la semaine.

Avec une économie de façade encrée dans la corruption, la RDC toute entière (et particulièrement la province du Sud-Kivu), ne peut survivre avec un confinement total des plusieurs jours, d’où il faut renforcer strictement les gestes barrières même là où les cas sont minime pour s’assurer de travailler en se protégeant mutuellement du Covid-19.

Nos sources dans les 8 territoires que compte la province du Sud-Kivu, affirment que les habitants ne sont pas vraiment soumis à cette obligation du port des masques dans les endroits publiques, comme si de rien n’était, tout le monde se promène librement sans crainte de la maladie.

Par Christian Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here