Sud-kivu :Kaké Bulindi communie avec sa base dans une conférence débat.

0
474

Très connu et apprécié par la population de la ville de Bukavu pour son fervent engagement pour la dignité de la personne humaine et l’émergence d’un état de droit en RDC,kaké Bulindi n’est plus une personne à présenter aux yeux de la population de Bukavu.president interfederal de la ligue de jeunes de l’Union pour la nation congolaise (UNC), candidat député provincial dans la circonscription électorale de Bukavu n’ayant pas été choisi,et actuellement conseiller du chef de l’état chargé de la planification, agriculture pêche et élevage à focalisé sa conférence sous le thème : »l’heure du changement  sonné et l’impossible n’est plus fashivit ».

Dans une salle pleine à craquer et sous les ovations du public venu pour la circonstance, l’Inter fédéral de la ligue de jeunes de l’UNC est revenu sur toutes les questions brûlantes de l’heure, dans l’hémisphère politique congolaise ;dont l’évolution des chantiers de 100jours du président Félix, en passant par la nomination du premier ministre qui tarde à venir.

Prenant parole, Kaké Bulindi, a d’abord signifié,qu’il était question de rendre grâce à Dieu pour son retour dans la province et dire infiniment grand merci à toutes la population pour l’accueil réservé, surtout venir écouter les doléances de la population, en conformité à la volonté du chef de l’état qui place le peuple au centre de ses actions :« je remercie infiniment la population pour cet accueil chaleureux cela prouve suffisamment qu’il ont le souci de nous entendre et nous accompagner dans tous ce que nous faisons. vous savez notre principe est le peuple d’abord et ça le message du chef de l’état. je dois vous avouer sincèrement que dans ce cadre d’échange passer aujourd’hui, j’ai eu beaucoup de recommandation de la population de Bukavu et je le rassure que ça doit arriver au plus haut sommet de la république ».

Par ailleurs, Kaké Bulindi, à interpeller la population de quitter les groupes armés , car l’heure du changement a sonné, et il n’y a plus de prétexte de rester dans le groupes armés : « je demande à la population de quitter les groupes armés et toutes personnes détentrices d’une arme de le remettre, parce que nous voulons une province de paix et de réconciliation ou les gens s’accepter et décident d’aller vers le développement. le pouvoir appartient à tous le monde et il n’est plus question que certains soient des acteurs et d’autres des observateurs ».

Signalons que,au cours de cette conférence débat qui s’est tenue dans la salle du centainaire de la paroisse mater dei ce dimanche 28 avril 2019,le public a été enthousiaste et à formuler plusieurs recommandations qui seront remis au président de la république.

Par Fulgence Rukata .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here