Sénatoriales Sud-Kivu: « Nul part la constitution interdit les candidats indépendants de postuler aux sénatoriales » .Me Justin Bahirwe

1
762

Le candidat sénateur Justin Bahirwe Mutabunga était face à ses électeurs ,les députés provinciaux ce mercredi 13mars 2019 lors de l’étape cruciale  consacrée a la campagne électorale ,ou il a eu à présenter l’essentiel de ses actions parlementaires  et cours duquel plusieurs préoccupations ont été soulevées par les journalistes à l’issue de cet exercice démocratique ; telle que comment  les  candidats sénateurs indépendants  compte- ils se faire élire  par un parlement constitué seulement des députés issues des parti  politiques  ou encore  que compte-ils  faire une fois élu au sénat   et que l’on se  retrouve seul ,étant  à la chambre haute du parlement? C’est ainsi que Me Justin   Bahirwe dans un langage  simpliste, pédagogique  et se fondant sur le prescrit de la constitution et la loi électorale  a démontré sans controverse que nul part la constitution interdit la candidature d’un indépendant en qualité de sénateur .

Dans un entretien avec les chevaliers de la plume, du micro et de camera, à l’issue de la campagne électorale devant les honorables députés, le candidat sénateur Justin bahirwe a répondue à toutes les préoccupations des journalistes , qui se demandaient  par quel miracles les candidats sénateurs indépendants parviendront-ils à décrocher un siège,dans un parlement composé essentiellement par des députés issues de pari politiques, Me Justin Bahirwe a démontré que nul  part la constitution interdit aux indépendant de se présenter étant que candidat :  « il n’existe pas d’incompatibilité sans  texte, pour autant que  la constitution  et la loi électorale n’ont pas interdit aux candidat sénateurs  d’aligner leurs propres membres de familles  comme de suppléants  a tous le degré ,au même moment la loi électoral et la constitution n’ont pas interdit  aux indépendants  qui n’ont pas de parti politique  de s’aligner comme des candidats indépendants  sénateur au même titre  que d’autres personnalités  qui viennent des parti politiques  ou de regroupement politique .le souci du législateur  était que  le, candidats qui ne répondent pas au profil ,les députés provinciaux qui jouissent  de leur indépendance  d’esprit et dont le mandat n’est pas impératif puisse élire des personnalités  qu’ils estiment  être capable de représenter valablement  les intérêt de la province.» a-t-il renseignée

Quant a la question de savoir dans l’hypothèse ou, un Candidat sénateur indépendant parvient à décrocher un siège  et en étant seul ,comment va –il se comporter au sénat pour répondre aux aspiration  de la province tel que défendu devant les députés provinciaux:  « dans cet hypothèse,deux option se  présente ,premièrement ;on doit se retrouver au sénat avec plusieurs autres sénateurs indépendants ,dans ce cas on constitue un groupe parlementaire  des indépendants ,qui permet aux sénateurs de constituer un bloc  et faire passer leurs idées  au niveau du sénat et en visant les intérêt de sa province ;d’ailleurs nous avons une jurisprudence qui est resté un model  dans les annals parlementaire de la Rdc, qui est celui de l’honorable Bahati Lukwebo en 2006 qui a été élu comme indépendants à l’assemblée nationale et comme ils étaient nombreux ils ont constituaient un groupe parlementaire ,qui a été très fort jusqu’à lui hisser au niveau du questeur de l’assemblée nationale et sans oublier  qu’ il était l’émanation de la société civile ,mais également  je ne crois pas que tous ses électeurs  était issues nécessairement de la société civile; la deuxième option c’est celui qu’un sénateur indépendant puisse se retrouver seul dans le  sénat ;dans ce cas le sénateur indépendants se choisirait le parti dont il estime qu’il répond aux aspirations ,qui relève de projets de société qu’il a défendu devant les honorables députés qui  l’ont élu»

C’est pourquoi Me Justin Bahirwe ,interpelle les députés provinciaux que leur  mandat n’est pas impératif et ils ont la liberté d’esprit et de penser pour choisir de candidats capable de défendre valablement les intérêt de la province que de se laisser manipuler  par leur états majors qui leurs donne des injonctions qui le plus souvent sont en déphasage avec les intérêt de la province :  « nos  députés provinciaux ont une lourde responsabilité  et un devoir d’État de choisir des hommes qui ont des ambitions pour la province du Sud-Kivu ;ces candidats qui leurs ont convaincus  qu’ils  sont capables de faire développer la province d’ici 5ans , et comme le vote est secret il est hors de questions qu’on demande aux députés provinciaux  qu’ils doivent entrer dans l’isoloir avec  de téléphone pour présenter des  photos de bulletins, à leur hiérarchie,que çà soit la preuve qu’ils ont élu telle ou telle personne, car ils sont les honorables députés et ils méritent même le respect de leur parti politique » a-t-il conclut.

PAR FULGENCE RUKATA

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une trahison a la base , si le peuple vous a vote en placant cette confiance en vous sans consulter ni la hiérarchie de votre parti ni la hiérarchie de la société Civile dont le peuple est une emanation , pourquoi vous en votant vs devez consulter la hiérarchie de votre parti méprisant le peuple qui vous hisse. Tout honorable qui se reconnait élu du peuple et non nomme par sa hiérarchie , ayant en tete la misere pour laquelle le peuple l’a choisi et l’engagement qu’il appris avec le peuple lors de la campagne lequel engagement a convaincu le peuple jusqu’à le choir .tout ceci devrait être respecte et plus sage les quartiers généraux des deputes sont encore actifs et donc devraient être consultes pour remonter a la base par un simple et rapide sondage de la preference de labase sur le candidat sénateur ou gouverneur préféré par ces derniers. le contraire serait une très haute trahison , un mépris dangereux et le peuple a droit a une sanction. Voici en quoi Vital et Felix sont forts aujourd’hui (Consultation de la base) sans laquelle rien ne serait changé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here