RDC : L’UDD veut que les jeunes participent à la gestion de la chose publique !

0
229

La République Démocratique du Congo étant un pays essentiellement 60% de sa population jeune. Cette jeunesse constitue un formidable potentiel de développement, mais les défis à relever restent énormes : plusieurs millions des jeunes seraient sans emplois. Cette situation obère leurs perspectives d’avenir et les rend plus vulnérables à la montée des extrémises. C’est pourquoi, l’Union pour le Développement Durable du Congo (UDD) veut que les jeunes participent à la gestion de la chose publique, à la bonne gouvernance en vue d’exercer un droit civique le plus légitime.

La RDC étant l’un des pays pauvres du monde, souffre d’un développement chronique. La jeunesse en particulier étant mal encadrée, surtout que c’est sur elle que repose l’avenir de la nation, ne sachant à quel saint se vouer, se charge, avec des moyens de bord, de sa propre survie, met en place une gamme des mécanismes d’adaptation en s’investissant plus souvent dans la délinquance.

Cette réalité pourtant déplorable rencontrée en RDC, parfois avec beaucoup d’ampleur en ce sens que la crise y sévi depuis plusieurs décennies, freine le développement socio-économique du pays.

Devant la gravité de la situation, il s’observe depuis un certain temps une certaine prise de conscience dans le chef des organisations de tous genres qui se bousculent pour venir au secours de cette jeunesse en désarroi. Au nombre de ces organisations, se trouve l’Union pour le Développement Durable du Congo.

Pour Séraphin Irenge fondateur de cette organisation, le rôle  joué par la jeunesse doit être mis en exergue car les jeunes sont de partenaire incontournable au développement et à la paix.

Cependant notre source ajoute que, pour permettre à la jeunesse congolaise de bénéficier de toute la confiance et le respect qu’elle mérite, son organisation œuvre à promouvoir la participation des jeunes dans la prise de décision, l’engagement civique des jeunes et l’inclusion sociale.

D’après lui, la démarche de l’Union pour le Développement Durable du Congo (UDD) ne peut être décisive que si elle est menée de l’union avec plusieurs partenaires. Par conséquent, l’UDD lance un appel à tous les partenaires potentiels afin de travailler ensemble à la mise en place d’une stratégie efficace pour la jeunesse congolaise, de façon à ce que les actions soient cohérentes et pertinentes.

A noter qu’en RDC, les jeunes sont souvent exclus ou ignorés comme potentiels candidats aux postes élus. La politique est généralement considérée comme un espace pour les hommes expérimentés en politique, et comme les femmes sont souvent désavantagées dans l’accumulation d’expérience pour s’engager en politique, les jeunes sont systématiquement marginalisés en raison de leur jeune âge, des possibilités limitées et du manque conséquent d’expérience.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here