RDC: Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme enregistre 16 cas de décès en détention dans un mois

0
101

Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a recensé au moins 16 cas de décès en détention en RDC, au mois d’octobre a rapporte t-il dans son dernier communiqué publié mercredi 30 novembre.

Toutes ces personnes sont décédées dans des prisons, des cachots des commissariats de police et des cachots militaires sous la responsabilité des FARDC. Selon la même source, ces décès sont la conséquence de maladies, de malnutrition et de mauvaises conditions de détention.
De plus, le BCNUDH a enregistré 15 évasions à la même période, qui ont eu lieu toutes dans la province du Sud-Kivu.

Les complexes carcéraux congolais sont toujours pointés du doigt par les organisations non gouvernementales. Par exemple, la prison centrale de Makala compte environ 10.000 détenus. Elle avait pourtant été construite pour 1.500 prisonniers maximum. De son côté, la prison militaire de Ndolo héberge plus de 2.000 détenus pour une capacité de 500.
Le pays travaille sur un projet de réhabilitation et/ou de construction de nouvelles prisons. Au moins onze prisons d’une capacité de 2.500 personnes seront construites à travers le pays. Elles seront réparties selon l’ancienne configuration de 11 provinces. Les prisons à réhabiliter sont notamment celles de Kasapa à Lubumbashi et de Buluwo à Likasi, avait affirmé en octobre 2022, le gouvernement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here