RDC : La démission de Kabund sème la terreur au sein de l’Union Sacrée

0
286

Ça n’a pas tardé, seulement quelques heures après sa démission, des réactions fusent de tous les côtés. Des membres de l’union sacrée n’ont apparemment pas digéré la démission du premier vice-président de l’assemblée nationale, Jean Marc Kabund. Leurs réactions continuelles sur les réseaux sociaux traduisent une anxiété sans pareille, provoquant ainsi une cacophonie chez la plupart d’observateurs.

Parmi les réactions qui ont beaucoup stimulé les sens des tiers, on peut par exemple citer celles du président de l’assemblée nationale, Christophe Mbosso Nkodia qui, au-delà de mentionner qu’il n’a pas été notifié par le démissionnaire, il émet les vœux de voir Kabund travailler avec lui jusqu’aux élections de 2023.

« Une démission ne se présente pas dans les réseaux sociaux, le vice-président que j’ai rencontré ce matin ne m’a pas fait part de démissionner ». Il ajoute : « je n’ai pas besoin de voir mon vice-président démissionner, nous avons besoin de cheminer ensemble jusqu’aux élections », a declaré Christophe Mbosso le 14 janvier.

Peter Kazadi de son côté tente, tant soit peu, de réconforter les membres de l’UDPS tout en montrant sa désolation face à la démission de Kabund. « l’UDPS a des députés qui vont combler le vide laissé par Kabund au poste de premier vice-président de l’assemblée nationale. L’UDPS va résister à toutes les tempêtes et à tous les départs possibles »

De l’autre côté, quelques combattants de l’UDPS se sont rendus à la résidence de Kabund juste après sa démission.  Ils dénoncent les comportements de certains conseillers de Felix Tshisekedi et demandent à Kabund de revenir sur sa décision de démissionner de son poste de premier vice-président de l’assemblée nationale.

Comme cela ne suffisait pas, d’autres membres de l’UDPS font savoir que le compte de Jean Marc Kabund a été piraté car il ne peut en aucun cas prendre une décision pareille aussi facilement.

Notons que la démission de Kabund serait due à l’expédition punitive menée la soirée de mercredi 12 janvier par la Garde Républicaine (GR) en sa résidence de Limete. C’est à cause des controverses qui ont opposé les policiers commis à sa protection et un militaire de la GR. Ce dernier a été humilié, désarmé par la garde de Kabund. Pour cause, le militaire de la GR se trouvait dans un véhicule qui roulait à contresens. La vidéo qui circulait sur les réseaux sociaux montrait un échange acerbe entre le militaire GR et les policiers de la garde de Jean Marc Kabund. Par la suite, le militaire a été désarmé et embarqué jusqu’à l’auditorat. C’est ainsi que l’unité de la puissante Garde Républicaine est descendue au domicile de Kabund où plusieurs biens ont été cassés et saccagés. Les policiers retrouvés à la résidence ont été tabassés et emmenés au cachot. Mais, est-ce la seule raison à la base de sa démission ?

Par Michel Methusela

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here