RDC-Bukavu : Difficulté d’appliquer les mesures du gouvernement contre le Coronavirus !

1
1174

Dans la ville de Bukavu, en province du Sud-Kivu, les mesures du gouvernement annoncées tard dans la soirée du 18 mars 2020, ont été accueillies de diverse manière et interprétation, chacun selon ce qui lui arrange. Les activités commerciales ont ouvert ce 19 mars 2020 comme à la coutume, les écoles n’ont pas ouverts, le transport en commun fonctionnent sans changement, certaines églises ont ouverts leurs portes pour la prière matinale, les bars,cafés et restaurants n’ont pas compris quant à eux les mesures annoncées par Son Excellence Felix-Antoine Tshisekedi TCHILOMBO, Président de la République !

La rédaction d’Echos de l’Evangile Magazine a fait la ronde de la ville de Bukavu, pour faire le constat sur l’applicabilité de ces mesures dont à titre de rappel, elles sont les suivantes :

L’accès au territoire national :

  1. De suspendre, jusqu’à nouvel ordre, dès ce vendredi 20 mars 2020, tous les vols en provenance des pays à risque et des pays de transit. Seuls les avions et les navires cargos et autres moyens de transport frets seront autorisés à accéder au territoire national et leurs personnels soumis aux contrôles ;
  2. De reporter les voyages à destination de la République Démocratique du Congo de tous les passagers résidant dans les pays à risque jusqu’à nouvel ordre ;
  3. D’imposer à tous les passagers, à leur arrivée aux frontières nationales, de remplir une fiche de renseignements et de se soumettre, sans exception, à l’obligation de lavage des mains et du prélèvement de la température ;
  4. D’imposer une mise en quarantaine de 14 jours maximum à toute personne suspectée à l’issue du test de température, pour un examen approfondi et au besoin d’interner, dans les hôpitaux prévus à cet effet, les personnes qui seront testées positives ;
  5. De doter tous les postes d’entrée maritime, fluviale, lacustre et terrestre du territoire national du même dispositif de surveillance pour renforcer le contrôle des passagers en provenance de l’étranger ;
  6. De soumettre systématiquement les personnes en partance de Kinshasa vers les différentes Provinces de notre pays aux mesures de contrôle dans le but d’éviter la propagation de cette pandémie sur le reste de notre pays.

S’agissant des rassemblements des Personnes :

  1. D’interdire tous rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial ;
  2. De la fermeture des écoles, des universités, des instituts supérieurs officiels et privés sur l’ensemble du territoire national à dater de ce jeudi 19 mars 2020 pour une durée de 4 semaines ;
  3. De suspendre tous les cultes pour une période de 4 semaines à compter de ce jeudi 19 mars 2020 ;
  4. De suspendre les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportif jusqu’à nouvel ordre;
  5. D’interdire, toujours jusqu’à nouvel ordre, l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants ;
  6. D’interdire, l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles. Les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnateurs;
  7. De prendre en charge aux frais du Gouvernement tous les cas testés positifs sur l’ensemble du territoire.

Dans cette ville de Bukavu, au Sud-Kivu, (proche du Rwanda qui compte déjà 11 cas depuis la dernière mis à jour du 18 Mars 2020),  les avis sont partagés ! Les uns propriétaires des bars, discothèques et restaurants se demandent comment vont-ils faire en fermant dont la plus part sont locataires de ces lieux (maisons) où ils effectuent leurs business, et pensent que ces mesures n’ont pas tenu compte de leur situation, dont il fallait leurs garantir des soutiens financiers pendant toute la période de fermeture.

Pour ce qui est des congolais qui étaient parti en voyage à l’étranger, avant l’annonce des mesures, ils s’interrogent sur comment vont-ils faire pour regagner le pays pendant que les vols internationaux sont suspendus en provenance des pays à risques que le Chef de l’Etat n’a pas citer pour plus des précisions.

Nombreux analystes pensent qu’il faudrait renforcer ces mesures par d’autres dispositions d’accompagnement dont notamment mettre la police sur terrain pour le contrôle de l’applicabilité, et prévoir les subventions pour appuyer les détenteurs des bars, discothèques, restaurants, terrasses, cafés qui n’ont que ces affaires comme seule source des revenus, ainsi les mesures du gouvernement seront observées par tous pour le bien de la communauté entière !

« Même si les écoles n’ont pas ouverts, les enfants au lieu de rester à la maison ont trouvé l’occasion de se déambuler dans les quartiers et cela n’est pas bon pour la prévention du Covid-19, » Mr Christophe SHUKURU que nous avions interrogé, demande aux parents d’imposer l’interdiction de sortie à leurs enfants en restant à la maison, pour réduire les risques de propagation du coronavirus et accompagner ainsi le gouvernement dans ses mesures.

Notons que selon la dernière mise à jour officielle du gouvernement congolais, la RDC a déjà enregistré 17 cas des personnes positifs au coronavirus.

Par Christian-Joseph Musenge

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here