RDC : A la découverte de la cité de Kamanyola et son poste frontalier

0
2119

Situé entre la province du Sud-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo et Bugarama au Rwanda. Le poste frontalier dit abusivement de Kamanyola a la dénomination du poste frontalier congolo-rwandais de Bugarama. Il est situé du côté congolais dans le groupement de Kamanyola, collectivité de Ngweshe dans le territoire de Walungu. Il est évident que la plus part de gens traversent chaque jour ce poste frontalier mais ne connaissent pas l’histoire de ce milieux. Votre magazine vous fait découvrir sa situation géographique, ses habitants, ses richesses, son relief, son climat, son hydrographie au travers cet article.

La cité de Kamanyola est limitée au Nord par la province de Bugarama(Rwanda) et le groupement de Karongo à Nyangezi. Au sud, elle est limitée par la chefferie de Bafuliru, traversée par la rivière Luvungi à Katogota. Alors qu’elle partage ses limites à l’Est avec le Burundi séparée par la rivière Ruzizi. Cependant l’ouest de cette cité est limité par les chaines de Mitumba.

Kamanyola est à une distance de 86 kilomètres du centre d’Uvira selon le site umoya.org dans sa publication du 16 septembre 2004.

Cette cité tire son nom du pont « KAMANYOLA » à l’entrée des escarpements de Ngomo sur la Route Nationale numéro 5 qui mène vers la frontière congolo-rwandaise de Bugarama, entre Uvira et Bukavu.

D’une source sur place, il a existé dans le passé une ligne de voie ferrée Uvira-Kamanyola long de 94,2 Km dont sa première phase fut ouverte le 21 Novembre 1931 tandis que la deuxième phase entre Bukavu et Kamanyola, d’une distance de 41,8 Km n’a jamais vu le jour.

A quelque mètre de ce poste frontalier on y croise les vestiges des statues construites par Mobutu après sa victoire face à une résistance interne. Cette statue de Mobutu fut détruite lors de la guerre de libération de Mzée Kabila et il ne reste que les deux statues des combattants sauf celui de l’ancien président.

L’on peut facilement constater quelques services étatiques au niveau de la frontière congolo-rwandaise de Bugarama, les services de la Direction Générale de Migration, la Police Nationale Congolaise, l’Office Congolais de Contrôle et d’autres services.

Ce poste frontalier n’est accessible jusqu’à présent que par voie routière. Entre autre par le Rwanda, la ville d’Uvira, la RN5 qui passe par les escarpements de Ngomo.

Il s’observe également une certaine activité intense de commerce à cet endroit. Tels que les restaurants avec la spécialité de la viande grillée au feu de Kamanyola, la vente des tomates, oignons, les feuilles de maniocs, maïs mais aussi du riz de bonne qualité provenant de la plaine de la Ruzizi.

Kamanyola vit sous le climat tropical à tendance sèche, dont son hydrographie est dominée par les eaux de la rivière Ruzizi et Luvungi et son sol est sablo-argileux dans un relief parsemé par la plaine de la Ruzizi.

Signalons enfin que cette cité est habitée en majorité par les Bashi et les Bafuliru, tandis que le babembe, balega, les bayindu et les immigrés burundais y sont minoritaire.

Par Isaac Musharhamina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here