NDSCI/Sud-Kivu : « Une Jeunesse consciente, un levier pour sauver la nation congolaise en péril »

0
134

Pendant que la tenue des élections du 23 décembre se rapproche  et la commission Electorale Nationale INDEPENDANTE(CENI) poursuit le déploiement de la logistique sur terrain avec les différentes machines à voter. Ces sont les organisations de la société civile à travers le pays  qui ne cesse d’organiser des séances des sensibilisations à la population  pour s’approprier le processus électoral   et connaitre les enjeux en cours. C’est dans ce cadre que la nouvelle dynamique de la société civile(NDSCI) et d’autres organisations lancent officiellement  la campagne : «  JEUNESSE NOUS POUVONS »  sous le thème : « Jeunesse congolaise consciente, levier pour sauver la nation en péril ».

Il n’est un secret pour personne, la jeunesse constitue  incontestablement  la majorité de la population congolaise  et représente une force vive de taille. Cependant, cette jeunesse est confrontée à plusieurs problèmes entres autres le chômage, la  pauvreté  et une faible participation à la gestion de la chose publique.

Pour Maitre Pascal Mupenda cette campagne s’inscrit dans  la  conscientisation  de la jeunesse  congolaise  avec plusieurs objectifs à atteindre, par une sensibilisation sur l’appropriation du processus électoral afin de changer la donne   et participer activement  à la classe politique « les jeunes doivent s’impliquer activement dans la vie politique , en étant  comme acteur et non spectateur par une  participation à la vie politique non seulement comme  électeur mais également candidats afin de rendre juvénile la classe politique ,pour mettre à côté la gérontocratie en outrance, la classe vielle de la RDC qui n’a jamais été en mesure de répondre  aux problèmes que ça soit sociaux ou politique de tous le congolais, les grandes attentes du peuple. C’est ainsi que le jeunes doivent voter pour d’autres jeunes pour booster le développement de la RDC ».

 En plus notre source interpelle les jeunes de n’est plus recourir aux groupes armées pour accéder au pouvoir, mais de s’engager activement dans la voie politique tel que le prévoit la constitution.

De son cote Adrien Zawadi, l’un des intervenants au cour de cette échange est revenu sur le rôle de la jeunesse depuis l’accession  de la RDC à la souveraineté internationale jusqu’à 2001, curieusement  il a  dressé un  constat amer et a déploré le fait que la jeunesse actuelle  est en quête de survie et se retrouve  à la merci des différentes manipulations  politicienne : «  dans l’histoire politique de notre pays les jeunes ont été depuis l’indépendance les acteurs clés dans tous le changement majeur  de la vie politique de notre  pays, curieusement  la jeunesse actuelle se laisse manipuler par les politiciens  et le résultat est connu de tous »

 Signalons que le lancement de la  campagne « jeunesse nous pouvons » s’est tenu à la terrasse de l’hôtel Bulungu ce 11 novembre  2018 et au cours de cette manifestation, plusieurs personnes ont eu à expérimenter la machine à voter dont la satisfaction a été sur les lèvres dans la quasi totalité; mais également ils ont émis le  vœu de voir ces genres des séances se tenir dans les zones les plus reculées de la province du Sud-Kivu.

Par Fulgence  RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here