Mois de Décembre: La peine est loin d’être terminée avec les pluies diluviennes à Bukavu

0
942

Ces derniers temps, les pluies avec grande précipitation refont surface dans la ville de Bukavu, en province du Sud-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Et ce retour s’annonce avec non seulement des dégâts, mais aussi des morts notamment dans la commune de Kadutu.  La peine est loin d’être terminé puisque le mois de décembre s’annonce plus pluvieux. Cependant, pour plus d’un observateur, la ville de Bukavu mériterait un regard plus critique sur la gestion de ses infrastructures.

Dans certains quartiers de la ville de Bukavu, actuellement, ce sont les mêmes images de désolation qui s’affichent. Des toitures emportées, des murs qui s’écroulent et des bâtiments mal construits ou en état de décrépitude qui s’effondrent.

Au quartier Nkafu dans la commune de Kadutu, plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés à la date du 21 au 22 décembre 2018. Selon Julien Namegabe, président de la société civile sous noyau de Nkafu signale un bilan provisoire de « 32 maisons à moitié détruite, fissurées et autre emportées par des eaux de pluie, des appareils électroménagers, des vêtements de vivre et autres biens de grande valeurs endommagés, mais sans aucune perte ben vie humaine ».

Egalement, les pluies diluviennes du vendredi 21 décembre ont aussi semé la désolation dans le quartier Mosala. Cinq personnes ont péri dans un éboulement de terre suite aux constructions anarchiques.

Par ailleurs, sur les avenues Mwangaza, Majengo et Hopital Général de Bukavu, les dégâts ont été dus suite à des mauvaises canalisations des eaux.

A cet effet, avec l’explosion démographique alimentée aussi par l’exode rural qui a vidé l’arrière-pays, plusieurs habitants estiment que le gouvernement provincial doit prendre des décisions adéquates afin de mettre fin aux constructions anarchiques dans la ville de Bukavu et surtout  dans des sites impropres à la construction. Car, les pluies diluviennes qui n’en sont qu’ à leur début, n’ont pas encore dit leur dernier mot en ce mois de Décembre finissant et pour les mois à venir.

Par MOMA SUDI Emilie (contributeur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here