Maître Justin Bahirwe dévoile ses ambitions pour les élections sénatoriales au Sud-kivu !

1
2178

Possédant une maitrise des problèmes que connait le Sud-Kivu  et motivé par le désir du changement exprimé par la population lors des élections du 30 décembre dernier en RDC, Maitre Justin Bahirwe, avocat  au barreau de Bukavu et coordonnateur national   de l’organisation  SOS  IJM(information  juridique multisectorielle) vient  de se lancer dans la carrière politique en postulant à l’élection sénatoriale dans la circonscription  du Sud-Kivu  en vue des élections  du  14Mars 2019. Dans un entretien  avec votre magazine, ce jeune candidat à l’élection sénatoriale dévoile  sa motivation  et ses projets une fois élu par les députes provinciaux du Sud-kivu

Connu  et  apprécié  par la population du  Sud-Kivu  pour son militantisme avéré , et sa lutte acharnée pour  la défense et la promotion des  droits de l’homme en  général et  de la femme  en particulier ,ainsi que les plaidoyers pour les reformes démocratique, un homme exceptionnel qui consacre sa vie pour lutter contre la discrimination sous toutes ses formes  et l’instauration d’un état de droit en république démocratique du Congo  .c’est ainsi qu’il sollicite  les votes des électeurs a travers  ses représentants  qui son t les députes provincial, afin de plaider la cause de la population au chambre basse du parlement ,car maitrisant tous les problèmes  que traversent  la population congolaise en générale.

Très modeste ,avec  une  bonne  moralité  couplée  d’une  expérience exceptionnelle dans les organisations œuvrant pour la défense des droits de l’homme et l’instauration d’un états de droit en républiques démocratiques du conga ,Maitre Justin bahirwe Mutabunga   , renseigne que  son engagement politique s’explique par le fait qu’a l’issue du scrutin du 30decembre 2018 ,la population   congolaise en général a exprimée  son désir du changement  avec l’avènement d’une nouvelle classe politique 

«  Je me suis rendu compte exactement qu’à l’issue des élections passées  il y a eu une vague de changement car plus de 90% des élus sont de nouveau dans l’arène politique de la République Démocratiques du Congo, ce qui m’a rappelé qu’à ce stade il y a lieu avec mon expertise  que l’émanation du peuple puisse faire un bon choix en nous envoyant au sénat pour que je défende les intérêts de la province en particulier et de la RDC en générale.  » 

Quant a la compétence requise pour exercer cette fonction et la connaissance des problèmes que  traversent la population du Sud-Kivu et congolaise en général, maître Justin Bahirwe  renseigne 

«  D’emblée je dois dire que je connais le problème que traversent les sud-Kivutiens et la population congolaise en générale, car avec  mon travail j’ai eu a parcourir tous les territoire nationaux et je vis que  la population a différents problèmes que    ça soit les problèmes  d’eau, des routes, d’accès à la justice …. »

Pour lui le sénateur a un mandat national  et représente la population au second degré en vue de participer activement au développement de la province par le contrôler l’action gouvernementale ainsi que les établissements publiques.,

«  La petite différence est telle que les sénateurs sont élus par les députés provinciaux pour représenter les intérêts directs de la province; on peut dire  par ricochet  que  les sénateurs sont les représentants de la population au second degré et ils veillent sur l’avancement de la province d’origine sauf que le mandat a un niveau national ».

Curieusement Maitre Justin Bahirwe s’étonne par le langages des certains  politiciens en mal de positionnement  qui prétendent  qu’un candidat sénateur doit nécessairement faire parti d’une formation politique ayant des députés à l’assemblée provinciale :

 « Etre sénateur n’est pas leur apanage car la constitution  a déjà réglé ses problèmes ,car en effet si vous prenez l’article 100 et 104 .on reconnait que le candidat doit être indépendant ou d’un regroupement politique  et  il appartient aux députés  de faire un bon choix pour l’intérêt de la province ».

Signalons que les élections sénatoriales en républiques démocratiques aura lieu le 14mars 2019 afin de renouveler les 108 membres du sénat  par un scrutin indirect par les membres des assemblées provinciales a travers toute la république .

PAR  FULGENCE  RUKATA

1 COMMENTAIRE

  1. je suis tout a fair avec la proposition de Bulambo. Felicitation aunorable president de l’ensemble du sud kivu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here