Les USA et la chine en guerre économique perdant- perdant

0
1144

En engageant une guerre économique contre la Chine au nom du  « Make america great again », Trump plonge les deux pays dans une bataille perdant-perdant. La Chine reste un rival stratégique des Usa en temps que la Russie et d’autres puissances. Votre Magazine se penche sur les conséquences de cette confrotation pour les deux poumons économiques mondialisée ju, et si cette bataille touche le continent africain.

«  Les nations  n’ont pas des alliés eternels, ni non plus des adversaires eternels » disent les  spécialistes en relations internationales. De cette bataille entre la chine et les Etats Unis d’Amériques, l’on retient que jusqu’en 2017, les échanges sino-américains de marchandises ont atteint 620 milliards de dollars selon le Magazine, Analyses, paraissant aux Etats unis d’Amerique.

Cependant un déficit remarquable s’observe entre les rachats des succursales américaines par les chinois de l’ordre de 272 milliards de dollars tandis que les entreprises chinoises n’ont que réalisé un rachat de 10 milliards de dollars des entreprises américaines.

Problème de rééquilibrage

Face à cette situation, l’administration américaine veut toujours dominer le débat. De ce fait, Washiton et Pekin s’attaquent sur deux fronts entre autres : le front industriel et technologique, mais aussi le front financier.

Sur le front industriel, premièrement, Trump éleve les droits des douanes sur les importations des aciers et des aluminiums. La chine est fournisseur marginal des USA. Et deuxiemement, il hausse la tarification sur les produits manufacturés chinois « Manufactured China 2025 ». Une première liste de 818 produits est déjà connue et une autre élargie à mettre en application d’ici 2025.

Par contre, la Chine hausse d’abord ses concessions tarifaires sur 128 produits américains, dont le porc et les fruits. Et répond par ailleurs avec une hausse tarifaire de 50 milliards de dollars d’importation.

Sur le front industriel, les USA vont jusqu’aux mesures punitives. Il s’agit de freiner les avancés Chinoises en faisant obstacle aux transferts de technologie via la chine ou de la chine vers les USA.

Alors que les entreprises chinoise investissent aux USA pour acquérir des ressourcées et des technologies. Pour Washington, sept cents filiales américaines en chine peuvent devenir des obstacles économiques si Pekin leur rendait une vie difficile.

Sur  le front financier, la Chine possède deux arguments : la parité du Yuan et ses créances sur le trésor américain. La Chine va-t-elle déprécier sa monnaie afin de compenser une hausse des tarifs douaniers sur exportations ? La Chine reste aussi le premier créancier étranger de l’Etat américain, avec u peu plus de 1000 milliards de dollars en Mai 2018.

L’Afrique n’est pas épargnée

Ces deux pays se trouvent dans une bataille de réduction et ralentissement de l’économie. Ce qui ne se passe sans incident pour le continent africain. La Chine est aujourd’hui le plus grand partenaire commercial de l’Afrique et rivalise avec les  USA.

Cela va devoir toucher l’impact d’investissement des chinois qui risque de réduire leurs appuis aux pays africains.  Et le vieux continent  va se retrouver dans une guerre d’organisation des chaines de valeurs entre les superpuissances.

Par Isaac Musharhamina

trademachines.fr/info/guerre-commerciale, l’infographie traitant le même sujet

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here