Le Monde Post-Covid: Veut une concertation pour sauver l’Economie!

0
199

Le monde stagne, habitué à dépendre les uns des autres, comme pour la RDC un pays qui importe quasiment tout et qui produit moins, ne sait plus comment se comporter dans cette période de la pandémie de Coronavirus dont les ravages économiques restent énormes partout au monde et plus durs dans des pays moins développés avec des économies fragiles.

Les mesures d’un seul pays ne suffissent pas sans les autres :

La RDC, qui dépend des autres, a ouvert ses frontières depuis le 15 Aout dernier, il y a 1 mois mais ces frontières dépendent des autres, il faudrait qu’ailleurs l’on prenne la même décision, ce qui n’est pas le cas. Les neufs voisins n’ont pas encore réciproqué à cette réouverture des frontières, et donc la situation reste comme avant.

Néanmoins le Congo-Kinshasa peut accueillir quiconque muni d’un Test-Covid Négatif valide pendant 72heures.

L’économie tourne au ralenti, l’incertitude règne sur le marché, les prix des produits de consommations sont tous en hausses y compris le transport en commun…la crise frappe dans tous les foyers de la RDC. Et le gouvernement impuissant face à cette crise observe comme le reste des citoyens ordinaires.

Quelle solution ou plan de sortie à la crise ? Qu’est devenue la caisse de solidarité nationale face à cette crise ?

En tous cas le gouvernement ne communique plus grand-chose sur ces genres des questions. Il est cependant plus qu’urgent qu’un plan soit mis en place. UN PLAN INTERNE propre à la RDC ne sera pas efficace, d’autant plus que se déplacer d’une province à l’autre n’est facile que par voie aérienne et très coûteux que ce n’est pas un bon moyen qu’entreprendraient les opérateurs économiques pour les affaires. Les routes sont impraticables, et l’approvisionnement des produits venant de l’extérieur du pays commence à faire défaut.

Nous avions interrogés certains commerçants de la Ville de Bukavu, qui affirment être à l’attente de leurs marchandises achetés en Asie et en Europe depuis février 2020 avant le début de la pandémie mais ces colis ne sont toujours pas livrés. L’expédition des colis dans tous les pays se fait avec un grand ralenti…ce qui aggrave la crise sanitaire et économique.

Seule Une Solution Globale suffirait :

Il faut donc une concertation sur l’échelle planétaire, continentale ou régionale pour trouver des solutions pouvant faciliter le traitement et l’expédition des colis, marchandises ou frets…même si les frontières peuvent rester fermer pour les voyageurs mais pour les marchandises il faut permettre leur acheminement rapide, sans quoi des millions des vies subiront les plus durs épreuves de la crise.

Des emplois sont perdus avec des entreprises qui ont perdus entre 40, 50, 60 et même 80% de leurs chiffres d’affaires. Tout ceci vient du fait que les colis ne sont plus expédiés dans le temps, ils traînent et font mal au secteur économique de tous les pays actuellement et notamment les plus pauvres ou moins industrialisés.

Le dernier trimestre de cette année 2020 est donc plus que déterminant et demande des actions braves et mesures courageuses ! Le Virus reste invaincu mais n’est pas aussi terrible qu’on le craignait avant. En 6 mois certains pays n’ont même pas enregistrés 20 décès lié au Covid-19, le cas du Rwanda par exemple. Et même la RDC immense qu’elle est, et 7 fois surpeuplée que le Rwanda a enregistrée moins de 260 décès. Il est vrai que même un seul décès c’est déjà beaucoup mais la vérité reste que même sans le Coronavirus, les gens meurent chaque jour de suite de nombreuses autres maladies.

Nous savons déjà comment vivre avec ce virus et donc il ne doit plus freiner le reste de nos moyens des substances, raison pour laquelle une urgente concertation mondiale devait se tenir pour donner une réponse globale appropriée à la crise !

Editorial de Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here