La pacification de l’Est de la RDC, un acquis ou une des promesses inexhaustibles des autorités ?

0
581
programme d'actions du gouvernement Sama Lukonde

Trois mois après sa nomination, Jean-Michel Sama Lukonde, premier ministre de la République Démocratique du Congo a mis en place un programme d’actions pour les deux ans restant au mandat de Felix Tshisekedi, soit de 2021 à 2023.  Basé sur la construction d’un état fort, prospère et solidaire, ce programme a été présenté le lundi 26 Avril 2021, et se focalise sur un certain nombre de points parmi lesquels la pacification du pays et promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l’intégrité nationale.

Avec comme objectif de pacifier définitivement et complètement le pays, mais aussi promouvoir la réconciliation, la cohésion et l’unité nationale là où elles sont menacées, ce pilier prévoit une série d’actions qui seront menées par le gouvernement pour apporter solution aux différends politiques, juridiques et sécuritaires. Parmi ces activités, on peut citer notamment l’établissement d’une administration militaire dans les zones en proie à l’instabilité et aux conflits ; l’établissement, en soutien à l’administration militaire, de la justice militaire dans les zones en proie ; l’implication davantage des autorités coutumières et les communautés des zones concernées par le processus de pacification ; etc.

Cependant, étant une préoccupation qui touche la sensibilité d’un plus grand nombre de la population de la République Démocratique du Congo, ce pilier relatif à la pacification des zones en proie, surtout l’est de la RDC, reste un sujet beaucoup commenté par l’opinion publique tant au niveau provinciale que national.

« Nous sommes confiant au gouvernement Sama Lukonde et nous avons une ferme assure que ce programme qu’il a élaboré amènera un changement dans le quotidien de la population congolaise en générale, et celle de l’est de la République Démocratique du Congo en particulier. Il est vrai que la plupart de programmes d’actions des gouvernements précédents n’ont pas été concrétisés mais nous espérons que le gouvernement Sama laissera un bel exemple. D’où la nécessité de l’implication de tous les citoyens congolais pour la matérialisation de ce projet», a déclaré un analyste indépendant qui a voulu garder son anonymat.

D’aucun pense que la mise en application de ce programme serait un ouf de soulagement pour les populations de l’Est de la République Démocratique du Congo longtemps dominé par des guerres, des tueries, des massacres et beaucoup d’autres maux perpétuels indésirables. Sama Lukonde ne serait-il pas en train d’hériter la tradition de longs discours et de promesses inexhaustibles ? Une question à laquelle seul le temps répondra.

Par Michel METHUSELA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here