Eboulement de terre à Bukavu : La NDSC dépose une plainte au parquet contre ceux qui auraient donné l’autorisation de bâtir.

0
692

Pendant que la population de Bukavu vit toujours dans l’émotion suite aux éboulement de terre survenu récrément dans la commune d’Ibanda faisant mort d’hommes; la Nouvelle Dynamique de la Société Civile(NDSC) et les mouvements citoyens viennent de déposer une plainte de dénonciation au procureur général près de la Cour d’Appel de Bukavu, ce jeudi 29 août 2019; dans l’objectif d’interpeller la justice à dire le droit pour que les coupables soient punis et que les dommages et intérêts soient donnés aux familles de victimes.

Pour Jean Chrysostome Kijana, président NDSC et qui s’est constitué en famille de victimes; cette activité s’inscrit dans l’objectif de recourir à la justice, car la RDC est un pays de droit pour que justice soit rendu à toutes les familles sinistrés.

« Aujourd’hui nous sommes dans le système qui a comme mot credo; le peule d’abord et non à l’ancien système  de prédateurs et qui violait le droit de l’homme » a-t-il renseigné.

Par ailleurs dans la plainte de dénonciation des familles de victimes conduite par la NDSC et plusieurs mouvements citoyens, ces organisations dénoncent la légèreté avec la quelle les services attitrés ont donnés l’autorisation de bâtir pourtant ce site était qualifié d’improre à la construction par plusieurs décisions administratives de service technique habileté.

« En dépit de ces décisions, la division de cadastre de la circonscription foncière de Bukavu 1; le bureau du conservateur de titres immobiliers de la circonscription foncière de Bukavu 1, la division provinciale de l’urbanisme, la division provinciale de l’habitat bien qu’avisées que le site est frappé d’une servitude  de non aendifikandi, aurait délivré les titres à l’église 5ème Celpa Nayote. Pour ce faire, les requérant et leurs ayant droit, sollicitent de votre instance, en qualité de garant de droits humains, d’établir les responsabilités de toutes et de chacun et assurer la réparation telle que garantie par la constitution, les instruments internationaux et les lois de la république » renseigne cette plainte.

Signalons que dans la matinée du 27 août 2019,  éboulement de terre a eu lieu dans la Commune d’Ibanda, quartier Ndendere à l’avenue route d’uvira faisant 3 morts sur place et un blessé grave qui suit des soins appropriés dans une structure sanitaire.

 

Par FULGENCE RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here