Des femmes du Sud-Kivu formées sur les bonnes pratiques du café par IFCCA

0
839

Acteur important dans le commerce international, le café peut apporter une contribution à l’économie de RDC qui est plus orientée vers l’exportation des ressources minières. C’est ainsi que dans le but de rassurer la traçabilité du produit, sa fraîcheur ainsi qu’une continuité logique entre chaque étape de sa transformation, certaines femmes de la province du Sud-Kivu viennent d’être formées sur les bonnes pratiques du café afin de devenir des spécialistes en torréfaction.

Organisée par l’Initiative des Femmes dans le café et cacao ,(IFCCA), sous la facilitation du consultant Lipanda Sumaili, l’attention a été focalisée à l’étude sur le traitement du café, de la cueillette à la consommation.

Solange Kwidja, l’une des membres de l’IFCCA, fait savoir que l’accent particulier a été mis sur les grillage du café vert avant la torréfaction.

Elle précise en suite que » les femmes ont fait des pratiques en commençant par la torréfaction artisanale , moderne et moudre le café et avant de le déguster ».

A noter que cette formation qui s’est déroulée du 18 au 20 Avril au Sud-Kivu, a permis aux femmes de savoir les méthodes de procédure à partir du champs jusqu’à la torréfaction, qui consiste à déshydrater par la chaleur des produits alimentaires comme le café ou le cacao, ceci dans le but de développer les arômes qu’ils contiennent.

Par MWEMA Joseph.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here