Covid-19 : Face au variant Indien la Tanzanie inquiète d’une répercussion sur son sol, prend des mesures !

0
570

La nouvelle présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a tracé ce mardi une ligne de conduite contraire aux positions controversées de son prédécesseur sur le COVID-19 avec une série des mesures imposables aux voyageurs et aux habitants du pays, ce qui est interprété dans l’opinion nationale et internationale comme un changement apparent de cap pour la nation après la mort de John Magufuli décédé au mois  mars dernier.

Lors de l’investiture de son nouveau gouvernement la présidente Samia avait annoncé qu’elle mettrait en place un comité pour étudier si la Tanzanie devrait suivre la voie prise par le reste du monde contre la pandémie en ces termes :

« Nous ne pouvons pas nous séparer comme une île, mais nous ne pouvons pas non plus accepter aveuglément ce qui nous est présenté (sur le COVID-19) sans mener nos propres enquêtes et contributions », a-t-elle déclaré aux responsables de la State House dans la capitale commerciale Dar es. Salaam.

Ainsi donc, face aux nouveaux variants qui surgissent à travers le monde, notamment au Brésil, en Afrique du Sud, au Royaume Unies et en Inde, la Tanzanie ne veut pas se laisser surprendre et revient sur la considération qu’avait le pays sur cette pandémie au début du premier trimestre de 2020, avant que Magufuli rejette les réalités de cette pandémie au mois de mai de la même année.

Ce pays abrite une forte représentation des ressortissants de la communauté indienne dont certains sont naturalisés et d’autres forment la diaspora majoritaire d’étrangers vivants en Tanzanie.

De même ce pays entretien des très bonnes relations avec l’Afrique du Sud, et le Royaume Unis avec des voyages dont les tanzaniens effectuent régulièrement dans ces pays où des variant du covid-19 ont flambés la situation de la pandémie.

Ainsi donc pour voyager en Tanzanie voici les mesures auxquelles vous devez vous conformer à partir de ce 04 mai 2021 :

  1. Toutes les autorités au point d’entrée devraient veiller à ce que les voyageurs et le personnel respectent les mesures préventives, notamment l’hygiène des mains, l’utilisation de désinfectants à base d’alcool, l’éloignement physique et le port de masques faciaux.
  2. Tous les voyageurs sont tenus de remplir honnêtement un formulaire de surveillance des voyageurs en ligne disponible sur https://afyamsafiri.moh.go.tz dans les 24 heures avant leur arrivée en Tanzanie.
  3. Tous les voyageurs, qu’ils soient étrangers ou résidents de retour, devront présenter un certificat de test COVID-19 négatif à l’arrivée. Le test doit être basé sur la réaction en chaîne par polymérase en temps réel (RT-PCR) en utilisant un échantillon prélevé dans les 72 heures avant l’arrivée en Tanzanie.
  4. Tous les voyageurs, qu’ils soient étrangers ou résidents de retour entrant ou sortant de la République-Unie de la Tanzanie, seront soumis à un dépistage renforcé de l’infection au COVID-19, y compris un test rapide pour ceux qui arrivent de pays où le nombre de cas de CODIV-19 est élevé. Le coût du test rapide est de 25 USD par voyageur
  5. Tous les voyageurs, qu’ils soient étrangers ou résidents de retour en provenance de pays avec de nouveaux variants de COVID-19 basés sur les mises à jour quotidiennes de l’OMS ou ceux qui ont voyagé à travers ces pays au cours des 14 derniers jours, quel que soit l’itinéraire emprunté, seront soumis à un test rapide au point d’entrée suivie de 14 jours de quarantaine obligatoire à leurs propres frais.
  6. Les voyageurs soumis à une quarantaine obligatoire choisiront un lieu dans la liste désignée par le gouvernement. Les résidents en phase de réajustement seront autorisés à s’isoler chez eux.
  7. À leur arrivée à n’importe quel point d’entrée (aéroport, passage au sol ou ports), tous les voyageurs recevront des cartes d’information sur la santé avec un numéro sans frais et seront invités à se surveiller eux-mêmes pour détecter les symptômes et les signes. Au cas où ils développeraient des symptômes et des signes, ils seront testés et traités dans des établissements de santé désignés par le gouvernement à leurs propres frais.
  8. Les voyageurs en transit de plus de 72 heurs dans d’autres pays devront subir un nouveau test rapide à leur arrivée en Tanzanie.
  9. Les membres d’équipage doivent présenter un certificat de test COVID-19 valide comme condition d’entrée ou de départ. En outre, ils feront l’objet d’un dépistage des symptômes et des signes conformes au protocole du pays.
  10. Pendant leur séjour dans le pays, tous les voyageurs internationaux doivent adhérer aux mesures de prévention et de contrôle des infections telles que l’hygiène des mains, le port de masques et la distance physique jugée appropriée.
  11. Tous les moyens de transport à l’arrivée / au départ doivent fournir des informations préalables sur les passagers afin de permettre aux autorités des points d’entrée de remplir les formulaires de déclaration sanitaire du moyen de transport (partie sanitaire de la déclaration générale, déclaration sanitaire maritime et formulaire de déclaration sanitaire des transports terrestres / véhicules)
  12. Le pilote / capitaine / chauffeur commandant le moyen de transport doit, avant / à l’arrivée, soumettre aux autorités sanitaires aux points d’entrée des formulaires de déclaration sanitaire du moyen de transport dûment remplis (partie sanitaire de la déclaration générale, déclaration sanitaire maritime).
  13. Tous les opérateurs de transport devraient adhérer aux mesures de prévention et de contrôle des infections telles que l’hygiène des mains, le port de masques et la distance physique, le cas échéant;
  14. Les véhicules à l’arrivée seront soumis à une décontamination au point d’entrée si nécessaire.

Mesures supplémentaires relatives aux camions / véhicules transportant des marchandises et des services:

  • Avoir seulement 2-3 membres d’équipage par véhicule pour faciliter le passage des frontières dans la région.
  • Les membres d’équipage doivent déclarer leur destination finale aux points d’entrée (POE) et, pendant leur voyage, ne sont autorisés à s’arrêter qu’aux endroits désignés par le gouvernement.
  • Le camion sera décontaminé avant d’être autorisé à continuer vers sa destination finale; si le conducteur ou les membres de l’équipage sont soupçonnés d’avoir le COVID-19 ou testés positifs au COVID-19.
  • Les chauffeurs ou les membres d’équipage seront soumis à un dépistage amélioré aux points d’entrée et pourront être mis en quarantaine ou isolés dans des installations désignées à leurs propres frais au cas où ils seraient soupçonnés d’infection au COVID-19.
  • Dans le cas où les équipages sont mis en quarantaine / isolés pendant le transit, les propriétaires / exploitants de camions doivent prendre les dispositions nécessaires pour soutenir leur équipage afin de s’assurer que les marchandises sont livrées à la destination prévue.
  • Tous les conducteurs ou membres d’équipage avec un test COVID-19 négatif peuvent être sélectionnés au hasard pour un nouveau test à l’arrivée pour l’assurance qualité.
  • En cas d’urgence médicale en République-Unie de la Tanzanie, veuillez appeler le numéro gratuit d’urgence sanitaire: 199.

Notons que ces mesures de préventions pour les voyageurs seront revues de temps en temps au fur et à mesure des besoins.

Par Christian Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here