Bukavu : Les volontaires au chevet de l’hôpital Général de Référence !

0
1294

Les détenus les malades et autres personnes démunies et parfois délaissée par la communauté, désirent de l’attention et de la compassion de la part de tout et un chacun. Ceci pour accorder le sourire et la joie de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent C’est dans ce cadre que certains jeunes de la ville de Bukavu ont effectué certains travaux communautaires à l’hôpital Général de Bukavu pour assister le malades et assainir tant soit peu de cette structure médicale qui reçoit des malades venues de la ville de Bukavu et de certains territoires.

En croire les initiateurs,cette action  s’inscrit  dans le cadre des activités dénommée « Une journée au service de la communauté » qui consiste à assister une fois le mois une catégorie des personnes délaissées pour leur témoigner l’amour et la compassion

Vue de quelques volontaires lors de cette activite

Ainsi des jeunes se sont rendu à l’hôpital General de Référence de Bukavu où ils ont nettoyé, défricher les sentiers et la clôture de l’extérieur ainsi que l’assistance des malades en difficultés. Ceci en vue d’accorder aux malades des conditions de vie confortable et assaini en vue de bien suivre les soins.

Pour Rémy Kasindi, l’un des participants  à cette  activité  la communauté doit se surpasser de ses occupations pour assister les personnes en difficulté leurs accorder l’espoir de croire à un avenir meilleur

Rémy Kasindi,lors de cette activité d »assistance aux malades

« Nous travaillons chaque jour pour notre propre intérêt, nous pouvons accorder une journée par mois à la communauté pour témoigner notre amour (…) Nous le faisons chaque dernier samedi du mois avec des jeunes volontaires qui soignent, plaident et rendent d’autres services gratuitement pour le bien de la communauté » indique-t-il

En sommes, cette journée au service de la communauté a connue participation des jeunes membres de YALI, des étudiants, sportifs, acteurs de la société civile, motards, Entrepreneurs et d’autres personnes intéressé par les actions de solidarité avec la communauté.

Par LONI Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here