Bukavu: la population de Bagira s’oppose à l’érection d’une antenne relais au milieu des domiciles

0
194

La tension était tendue l’avant midi du  lundi 14 janvier à Bagira. Toutes les activités ont été paralysées suite aux manifestations de la population qui s’opposent à  l’érection d’une antenne de télécommunication Sentier Kibombo dans le quartier Lumumba.

Cette situation est la réponse à l’appel de la société de Bagira le demandant de se lever comme un seul homme, pour dire non à une implantation forcée d’une antenne au milieu des habitations, des écoles primaires, secondaires et Université.

A en croire Prince Centwali, vice-président de la société civile de Bagira, Nul n’est besoin de démontrer les conséquences que courent la population qui vit aux environs d’une antenne de télécommunication, car savons tous les conséquences néfastes de cette dernière !

Qu’n’est-il de ces conséquences?

« Une étude française montre que les champs électromagnétiques émis par les antennes de téléphonie peuvent avoir un impact relatif sur le sommeil et la température corporelle. Réveils fréquents, difficultés pour se rendormir et insomnies font partie des symptômes décrits par les personnes dites “électro-sensibles” vivant à proximité d’une antenne-relais »

Accompagnant les manifestants; la société civile a présenté l’indignation de la population auprès du bourgmestre de la commune de Bagira et du ministre de l’environnement qui, après inspection sur le lieu, ont suspendu les travaux et ont interdit tous travaux d’érection d’antenne sur cet endroit.

« La population ayant compris qu’on ne libère pas un peuple mais le peuple se libère; elle a pris les matériels de construction de cette antenne jusqu’à le déposer à la commune pour les orienter à un site bien approprié ».

Il sied de signaler que la société civile ayant pris acte de cette suspension des travaux, a demandé à la population de rester vigilant pour barrer la route à ceux qui ne se souviennent que de Bagira lorsqu’il faut nuire sa population.

Par Michel Methusela

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here