Boycottage généralisé de la rentrée scolaire 2021-2022 à l’est du pays

0
115
Les enseignants dans la cour de l'Institut Kasali

Les enseignants des écoles conventionnées protestantes et catholiques de l’est de la RDC conditionnent la rentrée scolaire 2021-2022 par l’amélioration des conditions salariales.  Ils l’ont fait savoir à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue ce jeudi 23 septembre 2021 à l’école primaire Matendo dans la commune de Kadutu à Bukavu.

Au cours de cette assemblée qui a réuni les enseignants du Nord et Sud-Kivu, du Maniema et du Tanganyika,  ces derniers ont relevé les défis auxquels ils font face et ont mis en garde tout chef d’établissement et enseignant qui passerait à côté des décisions prises lors de cette assemblée.

Une déclaration intersyndicale des synergies des enseignants des provinces susmentionnées a sectionné cette rencontre. Ce document regorge toutes les conditions auxquelles le gouvernement doit répondre pour que la rentrée scolaire 2021-2021 soit effective.

«Après débat et délibération, les enseignants des provinces ci-haut citées exigent du gouvernement congolais, pour une rentrée scolaire apaisée et effective, de payer le 2e et 3e palier en attendant le barème salarial prévu dans le budget 2022 qui fixe le salaire de l’enseignant le moins payé à 400 USD, de payer tous les enseignants nouvelles unités et non payés, de supprimer les zones salariales sur l’ensemble de la RDC ; de déployer immédiatement la mutuelle de santé ; d’octroyer des arrêtés d’agrément aux écoles publiques fonctionnants sous promo scolaire ; de réactiver immédiatement les écoles et bureaux gestionnaires qui ont été injustement désactivé dans la paie », peut-on lire dans cette déclaration.

Signalons que cette décision intervient quelques années après la proclamation de la gratuité de l’enseignement de base et de l’amélioration des conditions salariales des enseignants mais qui n’est que théorie jusqu’ici.

par Tecla Kahirho 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here