André Ntumba (SNEL) :«La gestion rationnelle des déchets,une des solutions au délestage à Bukavu»

0
1508


La centrale hydroélectrique Ruzizi 1 dessert en courant électrique la ville de Bukavu, certains territoires de la province du Sud-kivu et le Rwanda. Mais curieusement depuis quelques années, les installations de cette centrale hydroélectrique sont infestées par des déchets ménagers en provenance des différents quartiers de la ville de Bukavu. Situation qui occasionne la destruction des machines utilisées dans la production du courant électrique. Occasion pour André Ntumba, chef technique de la centrale hydroélectrique Ruzizi 1 d’ interpeller la population à la gestion rationnelle des déchets pour protéger la centrale hydroélectrique Ruzizi 1.


La ville de Bukavu ne disposant pas des poubelles publiques, les habitants s’adonnent à jeter les déchets dans les caniveaux, la rivière Ruzizi et le lac kivu. Ainsi les eaux de ces cours d’eau transportent ces déchets jusqu’au barrage Ruzizi 1 et ces derniers foncent jusque dans les grues des machines de la centrale hydroélectrique de Ruzizi 1


A en croire André Ntumba, ces déchets bloquent les machines et occasionnent des perturbations dans le fonctionnement normal de la centrale et cela a comme conséquence la réduction de la production du courant électrique qui occasionne des délestage dans différents quartiers de la ville.


«Nous fonctionnons difficilement à tel enseigne que nous arrêterons toutes activités pour nous intéresser seulement à nettoyer les grues des machines et pendant toutes ces opérations on est obligé d’arrêter la centrale.cela constitue un manque à gagner pour la SNEl et pour toute la communauté» regrette-t-il


De son côté, Josué Aruna Sefu, coordonnateur de la société civile environnementale au sud-kivu invite la population à ne pas jeter les déchets dans le lac Kivu et la rivière Ruzizi en vue de protéger la centrale hydroélectrique Ruzizi 1 pour obtenir le courant électrique en permanence.


Aux autorités, Aruna recommande la création des poubelles publiques et d’effectuer le recyclage des déchets. Ceci pour protéger les écosystèmes et participer ainsi à l’assainissement de la ville de Bukavu.


En rappel, la société civile environnementale a célébré la journée des zones humides par une visite avec les élèves de l’Ep Ibanda à la centrale hydroélectrique Ruzizi 1 pour sensibiliser la population sur le danger que court cette centrale suite à la pollution de la rivière Ruzizi et le lac Kivu


Par Loni Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here