Afrique: L’après Covid-19 et l’Économie fragile! « sans aide humanitaire ça sera la catastrophe »

0
866

Antonio GUTERRES, Secrétaire Générale des Nations-Unies, voit le mal de loin et appelle à la communauté internationale, à faire un effort collectif coordonné pour briser l’évolution de la pandémie partout dans le monde, dont le risque de la propagation du Coronavirus dans les pays moins muni des systèmes de santé, l’épidémie atteindrait 60% ou 70% de contamination des populations, et cela signifierait des millions des morts ! Il l’a dit dans une interview accordée à RFI et France 24 ce samedi 28 mars 2020.

L’Afrique est donc en Danger !

Le continent n’a pas vraiment un système sanitaire préparé avec équipements pour stopper cette pandémie du Covid-19, des pays d’Afrique sont encore dans la majorité entrés de construire leurs économies et la plupart sortent des conflits armés ou même entrés de combattre les groupes armés rebelles…des pays dont les infrastructures routières, sanitaires modernes sont rares dans plusieurs endroits, si la Propagation s’accélère il y aura une marée humaine qui va disparaître sur le continent.

Mais en dehors du Coronavirus, la grande autre menace qui pèse sur l’Afrique c’est le risque de famine extrême qui déjà en temps normal décime tous les jours des milliers de personnes qui vivent avec moins d’un dollar américain par jour et dont nombreux gagnent à travers les activités informelles leurs obligeant des sorties quotidiennes à la recherche de la nourriture.

Des gouvernements de ces pays touchés ont pris des mesures de fermer les aéroports, et portes d’entrées de leurs pays, dans certains cas comme l’Afrique du Sud il a été décidé un confinement total, tandis que d’autres comme le Rwanda, l’Ouganda, il a été décidé un confinement partiel avec interdiction des sorties que pour des courses d’approvisionnement alimentaire.

Tout comme il y a des cas guéris du Covid-19 sur le continent, de même les morts et des nouveaux cas sont annoncés au quotidien surtout dans les capitales des pays touchés. Il s’avère que l’Afrique a très peu des capacités du point de vue médical et du point de vue économique pour faire face au coronavirus.

Les rares investissements existants courent le risque de la crise financière et des initiatives naissantes de l’entrepreneuriat seraient en direction de la faillite, si les interdictions des sorties de la maison et la fermeture des frontières ou aéroports durent plus de 3 mois !

Le Président Français a même dit qu’il faut faire de l’Afrique une priorité de la communauté internationale, lors du dernier sommet dU G20, ce qui veut dire un investissement massif sur le plan médical et économique. Et cette mobilisation financière doit se faire avant que les choses deviennent grave pour éviter selon le Secrétaire Générale de l’ONU, des millions et des millions des morts en Afrique, non seulement victime du coronavirus mais de la faim, et d’autres maladies chroniques qui se vissent déjà sur le continent le plus pauvre de la planète, depuis des décennies !

Antonio Guterres a démontré que si la communauté internationale fermait les bras pour ne pas aider à stopper le coronavirus en Afrique, tous les efforts d’investissements mis en place ailleurs (dans les pays riches) seront voués à l’échec, du fait que le covid-19 peut s’inverser en quittant l’Afrique pour se propager ailleurs dans le monde. C’est donc dans l’intérêt des pays du nord de faire un grand investissement en Afrique.

Pendant que le premier ministre Éthiopien faisait une estimation autour de 150 milliards de dollars pour l’Afrique, Le secrétaire Général de l’ONU lui estime qu’il faudrait 3000 milliard de Dollars pour aider les pays en voie de développement à avoir en disponibilité de la liquidité pour faire face à la période du Covid-19 et celle d’après covid-19 !

Il est donc prioritaire que la diplomatie africaine s’active autour du Secrétaire Général de l’ONU pour mobiliser la banque Mondiale, le FMI et les pays riches en termes d’aides publiques au développement ou des crédits

Par Christian Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here