une journée sans taxis à Bukavu, des conducteurs montent aux créneaux

0
351

Les conducteurs des taxis  exigent l’actualisation de l’arrêté fixant le frais de transport pour les taxis; « des frais fixés à 0.5$ soit 500fc depuis dix ans mais qui, malgré  la hausse du taux de change, restent de 500 fc ». Pour exprimer leur mécontentement, ils se sont réunis aux points chaud de la ville, interdisant toute circulation des taxis de transport en commun, ce mercredi 24 novembre 2021.

« Nous avons envoyé une lettre au maire depuis une année mais il n’a jamais répondu à notre préoccupation », une des raisons avancées par ces manifestants pour expliquer leur décision.

Mukomezi Bahiga Pascal, coordonnateur provincial de l’Alliance des Conducteurs Propriétaires pour un Développement  Intégrale  au Congo, Acprodico en sigle, fait savoir qu’on moment actuellement les conducteurs se heurte également au problème lié à la recette.

« Les chauffeurs donnaient 13500fc (15¢) de versement en 2011 avec ce 500fc , et aujourd’hui avec le même 500fc, ils versent 30000 fc. A l’époque un litre de carburant coûtait 920fc mais aujourd’hui il coute 2300fc. voila pourquoi les chauffeurs demande à l’autorité compétente d’actualiser l’arrêté.  il  faut que nous commençons a faire payer 1000fc« , fait savoir Pascal Mukomezi.

Notons que depuis la matinée de ce mercredi, aucun conducteurs de taxis n’a exercé son métier soit pour se joindre à ses collègues qui manifestent ou soit de peur de se créer des différends avec leurs homologues.

Par Tecla Kahirho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here