Tentative de dédoublement de l’AFDC-A: la fédération du Sud-Kivu demande à Néhémie d’aider Néné et « consort » à créer leur propre parti!

0
657

Président de l’AFDC-A, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo a quitté le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila. Il a été exclut pour avoir maintenu sa candidature  à la présidence du sénat. Depuis ce temps l’AFDC-A est face au tentative de dédoublement. Face à cela, la fédération du Sud-Kivu demande au coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya d’aider Néné Nkulu et ses amis à créer leur propre parti politique.

Le regroupement politique AFDC-A vivent de turbulences politique, depuis que son autorité morale Modeste Bahati Lukwebo a décidé de quitter le navire du FCC.

Fustigeant les stratégies du FCC du FCC de part son coordonnateur Néhémie Mwilanya, qui tente à dédoubler le regroupement AFDC-A, en se servant des certains cadres de l’AFDC qui se disent restés fidèles au FCC avec à la tête Néné Nkulu.

Dans un point de presse tenu ce 21 Août 2019 à Bukavu, la fédération de l’AFDC demande à Néhémie Mwilanya coordonnateur du FCC d’aider la député Néné Nkulu et les autres dissidents de créer leur propre regroupement politique et laisser tranquiller Modeste Bahati Lukwebo.

« Que Néhémie Mwilanya aide aussi le Néné Nkulu et consort de créer leur propre parti et regroupement politique et laisser tranquille le sénateur Bahati Lukwebo notre regroupement AFDC-A » peut-on lire dans leur déclaration.

Par ailleurs, la fédération du Sud-Kivu, rappelle que « les seules personnes qui ont engagé l’AFDC au sein du FCC, sont Bahati Lukwebo et Madame Rhun Kazan go et que c’est une confusion délibérée à demander aux gouverneurs, ministres provinciaux et mandataires de manifester leur loyauté au FCC dont aucun acte ne les lie.

A noter que cette déclaration intervient quelques jours après la déclaration des Compagnons de Néhémie Mwilanya pour la Paix et le Développement au Sud-Kivu (CNPD), accusant le sénateur Bahati Lukwebo d’égoïsme et d’avoir des ambitions démesurées et non contextuelles.

Par Mwema Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here