Sud-Kivu : Les passagers risquent la vie en voyageant accroché sur des camions surchargés !

0
1143

Lors des voyages de la ville de Bukavu vers les différents territoires de la province du Sud-Kivu, de personnes sont accrochées en équilibre douteux sur des camions débordant de marchandises. On y voit des mamans avec leur enfant qui ne savent pas où se tenir. Sur les côtés, sont attachés de vélos, des mousses et bien d’autres articles. Cette scène est quotidienne dans les parkings à l’arrivée comme au départ des véhicules dans la ville de Bukavu. Sans souci de leur sécurité, les passagers préfèrent s’entasser sur ces camions pour ne pas payer cher le bus confortable avec des places assises. Au mépris des lois dont les agents commis pour les surveiller ne font malheureusement pas respecter.

L’excès de vitesse, les collisions avec les bêtes en divagation, l’ignorance du code de la route, l’ivresse mais aussi les eaux stagnantes occasionnent les accidents dans différents coins de la province du Sud-Kivu.

Débarquant d’un véhicule en provenance de Kitutu dans le sud de la province, un chauffeur de camion remercie son Dieu d’être arrivé sain et sauf et raconte que son véhicule a fait marche arrière à 130 km sur une montagne avec des passagers sur les marchandises.

Face à cette situation, certains observateurs déplorent cet état des choses, pourtant, ils constatent que sur les routes de la province, nombreux services de l’Etat sont visibles sur les parkings et barrières: Direction Générale des Migra­tions (DGM), service de Transports et voies de communication, Direction Générale des Impôts (DGI), l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO), la police de roulage… Mais ces derniers se contentent de percevoir des recettes sans appliquer les règlements.

« Les servi­ces de l’Etat ne voient que leurs intérêts, ils ne contrôlent pas le vrai tonnage des camions”, pointe du doigt une maman sur un camion à destination de Bunyakiri dans le territoire de Kalehe.

A noter que La note circulaire n°409/CAB/MIN/TVC/004/2011 du 08 juin 2011 portant mesures urgentes d’assainissement et de prévention d’accident dans le secteur de Transports en RDC stipule en son article 21 que tout véhicule surpris en surcharge au-delà des limites de la carrosserie doit être arrêté et déchargé sur le lieu en payant des fortes amendes. Elle interdit également à tout transporteur de charger de manière à porter le danger à la vie humaine et à causer des dommages à des propriétés publiques ou privées.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here