Sud-Kivu : les locataires de la prison de Kabare entre la vie et mort !

1
1314

Située  à une dizaine de kilomètres  de la ville de  Bukavu  au Sud-Kivu  dans l’Est  de la RDC, la prison centrale de Kabare connait depuis quelques mois le manque de nourritures, médicaments  et la fourniture en eau  potable pour assurer aux  prisonniers des bonne conditions de détention dans ce centre pénitencier. Une certaine opinion estime que les autorités devraient prendre des mesures qui s’imposent  pour améliorer les conditions de détention dans cette prison.

Construite  depuis  l’époque  coloniale,  cette  maison  carcérale  serait    transformée progressivement en un mouroir vues les conditions dans lesquelles vivent les détenues qui se retrouvent  quasi abandonnés à leur triste sort par manque de satisfaction de besoin fondamentaux de base entre autre l’alimentation et le soin de santé.

Bien que privés  de la liberté,  les prisonniers jouissent du droit à l’alimentation,  la santé et un environnement sain  en vue de leur  rééducation  pour devenir  utile à leur communauté  une fois libérés  comme  c’est  le cas  dans   plusieurs pays du monde.

A la prison de Kabare il faut attendre les  Associations et  Églises qui font les apostolats une ou  deux   fois la semaine pour avoir de quoi mettre sous la dent pour  plus d’un prisonnier sans famille dans ce territoire.  Dans le cas contraire le prisonnier passe plus de 2 jours sans manger situation qui  détériore  de plus en plus  leur santé.

« Le gouvernement nous abandonné, nous n’avons pas l’eau, la nourriture, depuis très longtemps que le gouvernement nous vienne en aide » indique un prisonnier couvert d’anonymat trouvé  par votre magazine en ce lieu.

Face à ce tableau sombre,  plus d’un observateur estime que les autorités devraient renforcer le  programme agricole que  possède cette prison et instaurer des  activités  et métiers générateurs   des revenus pour permettre à cette prison de subvenir aux besoins en nourritures et médicaments et  une fournitures en eau pour assurer aux prisonniers des bonnes conditions de détentions.

Pour rappel  la prison de Kabare a connue  en 2017  un manque  criant des nourritures qui avait  occasionné  l’exposition  d’une dizaine des  prisonniers affames et inerte à l’entrée de cette dernière pour solliciter la solidarité des personnes de bonne volonté. Situation qui risque de se répéter si rien n’est fait dans l’urgence.

Par LONI   Irenge Joël

1 COMMENTAIRE

  1. Maoni:Wapendwa,inchi ya congo,tajiri kwa madini,maji,misitu,na kazalika…,ila wanaishi,masikini,weye jaa,uchi na kazalika …
    watawala hawana zamiri,hutaka watu wafe ndiyo furaha yao,kushinda katika ma gari zao,ma ofisi zuri…
    Hawana hata niya wala zamiri moja wala uruma.
    Mpendwa kufika fanya Apostolat hata kwa prison ni shinda unaweza pata la kusaidia ila ina bindi ulipe kila fasi,bureau zote za kulipisha pesa zimehamiya mule kwa mlango
    Ijapokuwa wafungwa wanateseka.
    Fika piya kwa prison centrale ya bukavu utaona na kuchukiya na utashagaa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here