Sud-Kivu : Les lampions de la 2è saison de Bukavu Mosaïque ouvrent ses portes avec une ambiance électrique.

0
809

La deuxième édition de Bukavu Mosaïque vient d’être lancé officiellement. Cette seconde édition reste consacrée, comme la 1ère, à la découverte de talents artistiques de la ville de Bukavu et une rencontre inédit entre professionnels de l’art et quelques amateurs moins connu du public.

Dans une conférence de presse tenue ce mardi 26 novembre 2019 dans l’esplanade de l’Institut français de Bukavu,Patrick Zézé Carbone, créateur de Bukavu Mosaïque et metteur en scène signale que l’objectif principal de Bukavu Mosaïque reste le même, celui de faire l’exploration de talents, la formation et la présentation de la richesse culturelle de la ville de Bukavu.

« nous partons dans le quartier populaire, sur le terrain public et dans le fin fond de la ville de Bukavu, pour repérer les jeunes qui ont du talent, avec tous les matériels et quelques artistes qui nous accompagnent et nous demandons au public savez-vous un jeune qui connaît chanter, danser, ou qui a un talent quelconque et là c’est dans un spectacle de la rue …nous même comme artiste, nous donnons le spectacle… » a-t-il renseigné à l’occasion du lancement de cette deuxième édition.

Trois jours (26, 29 et 30 Novembre), des ateliers de formations, des présentations des arts vivants entre artistes professionnels, amateurs et les nouveaux talents, mais aussi des échanges entre professionnels du secteur artistique seront au rendez-vous, et tout cela dans une ambiance conviviale à l’instar à la précédente édition.

Plusieurs partenaire interviennent aux coté de Patrick Zézé, entre autre Prodafrica+, une structure qui fait la production des artistes dans la ville de Bukavu, l’institut français sur le plan technique,sans oublier la coopération suisse avec son appui financier pour la réussite de ce grand événement culturel.

Signalons que Bukavu Mosaïque à pour crédo de mettre Bukavu grâce à l’art, sur la carte du monde et pour appuyer se travail de diffusion et de promotion de l’art.

Par Fulgence Rukata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here