Sud-Kivu : La Coalition provinciale Jeunesse, Paix et Sécurité lance une campagne pour la vulgarisation de la résolution 2250

0
154

La coalition provinciale Jeunesse, paix et sécurité a officiellement lancé, ce lundi 07 Mars, une campagne de sensibilisation et de vulgarisation de la résolution 2250 à travers une campagne-marathon prévue de Mars en Mai 2022 dans toutes les villes et dans les territoires de la province du Sud-Kivu.

Cette décision a été annoncée à la presse ce lundi 07 Mars lors d’une conférence de presse tenue au Bureau de Coordination de la Société Civile en commune d’Ibanda, ville de Bukavu.

A en croire Pacifique Mushubusa, point focal de cette coalition, cette campagne-marathon vise à vulgariser la résolution 2250 en milieu des jeunes dans toute la province du Sud-Kivu d’ici Mai 2022.

La coalition provinciale Jeunesse, Paix et Sécurité déplore le fait que la majorité n’est pas au courant du contenu de la résolution 2250 pourtant nécessaire pour la construction et le maintien de la paix en province du Sud-Kivu.

« Au regard des enquêtes déjà menées sur terrain en rapport avec le niveau de connaissance de la résolution 2250 en milieu des jeunes, il a été prouvé que plus de 80% des jeunes ne connaissent pas le contenu de cette résolution. Pourtant, la province du Sud-Kivu est toujours en phase de reconstruction après une longue période », a martelé Pacifique Mushubusa.

Au vu de cette situation, « Conscient que le processus d’appropriation du contenu de la résolution 2250 nécessite l’implication de toutes les parties prenantes, les organisations des jeunes de la société civile décident, en cette date, de lancer officiellement cette campagne avec comme principe de ne laisser nul pour compte afin que tous les jeunes de la province du Sud-Kivu soient informés et s’en approprient ».

Comment cette campagne va-t-elle se dérouler? La coalition provinciale Jeunesse, Paix et sécurité n’est pas restée silencieuse à cette question. Elle répond en cas termes : « Notre sensibilisation va consister à rencontrer les jeunes dans les universités, les écoles secondaires, dans des clubs des jeunes, des chorales, des équipes de football pour leur parler de la révolution 2250 et comment ils peuvent s’en approprier pour réclamer la part juste de la jeunesse dans le processus de consolidation de la paix et nous espérons qu’à la fin de cette campagne seront au parfum de ce qu’est-ce la résolution 2250 et réclameront leur prise en compte dans leur milieu »

Il sied de signaler que la résolution 2250 a été adopté en 2015 par le conseil de sécurité des nations unies et comporte 5 piliers majeurs dont la participation, la prévention, la protection, le partenariat et le désarmement et réinsertion

Par Tecla Kahirho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here