Sud-Kivu : KJN appelle les autorités à favoriser l’émergence des jeunes dans la gestion de la chose publique.

0
153

L’association Karibu Jeunesse Nouvelle (KJN) appelle les autorités à tous les niveaux de mettre en place des stratégies favorisant l’émergence des jeunes dans la gestion de la chose publique.  Cette association l’a fait savoir lors d’un atelier de vulgarisation et plaidoyer en faveur de la R2250 au Sud-Kivu, ce mardi 18 janvier, dans la salle Concordia à Bukavu.

Cet atelier a eu lieu dans le cadre de Présenter les résultats de l’étude sur le degré de la mise en œuvre de la R2250 réalisé au Sud-Kivu mais aussi plaider pour l’engagement  des autorités à la mise en œuvre de la R2250 et vulgariser le contenu de la R2250 aux parties prenantes.

A l’issu de cet atelier, Jolie Kamuntu, coordonnatrice de cette structure a exprimé sa désolation de constaté que seulement 30% des 5000 jeunes interrogés au Sud-Kivu connait la résolution 2250.

«Sur le 5mille enquêtés, 70 % ignore  la résolution 2250 dans son contenu et son effectivité, c’est pour cela que nous avons organisé cette journée de plaidoirie pour interpeller les autorités  à mettre en place des politiques efficaces  favorisant l’émergence  de  des jeunes dans la gestion de la chose  publique en les associant dans la prévention  et à la protection de leur droit », a fait savoir Jolie Kamuntu

Au vu de cette situation, elle recommande : « à l’assemblée provinciale de faire des édits provinciaux qui ouvrent des opportunités aux jeunes et protègent les activités des jeunes mais aussi qui les aident à améliorer ce qu’ils font pour l’émergence et le développement de notre province ; et aux jeunes, ils doivent comprendre que lors qu’un  droit se revendique il s’obtient et c’est l’ouverture de l’émergence »

A travers la résolution 2250, le conseil de sécurité des nations unies  soutient que les jeunes devraient prendre une part active à l’instauration d’une paix durable et œuvrer à la justice et à la réconciliation, et que l’importance démographique de la jeunesse actuelle soit un atout qui contribue à instaurer durablement la paix et la prospérité économique dans le monde.

Signalons que l’adoption de cette résolution a été motivée par le fait que les jeunes apportent une contribution importante et  constructive dans la promotion de la paix et la sécurité, mais plus souvent ils ne sont ni consultés, ni associés à tous ces processus. Pourtant la violence et l’extrémisme découlent du fait que le rôle des jeunes est méconnu dans la consolidation de la paix, la stabilité et le développement leurs milieux.

Par Tecla Kahirho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here